Spread the love

INVESTITURE-ADRIENReçu hier jeudi 28 janvier 2016 sur les plateaux de la télévision nationale, Me Adrien Houngbédji reconnaît lui-même que, pendant dix ans d’opposition au régime de Yayi Boni, il n’avait pas eu l’occasion d’accéder aux médias du service public, si ce n’est maintenant que son parti s’est allié au candidat du pouvoir.
Les projecteurs de la télévision nationale illuminent désormais le Parti du renouveau démocratique (Prd) et son président Me Adrien Houngbédji. Ce sont désormais des retombées de la nouvelle alliance Prd-Fcbe-Rb. En fin d’entretien et en guise de conclusion, le président Adrien Houngbédji a reconnu que, pendant une décennie d’opposition au régime du changement et de la refondation, il lui a été impossible d’accéder aux médias du service public, notamment la télévision nationale. Pour cet avocat de renom, tout porte à croire qu’au-delà de son titre de président de l’Assemblée nationale, c’est son rapprochement avec le candidat Lionel Zinsou, porté par le président sortant Yayi Boni, qui lui confère ce privilège. Il a regretté d’ailleurs le refus de certaines chaînes privées de télévision qu’il a bien voulu associer à cette randonnée communicationnelle au cours de laquelle, il a abordé pêle-mêle, l’actualité nationale. L’homme d’Etat s’oppose à la divulgation des secrets de couvent, et prend la direction de l’entretien en faisant savoir que le Prd a bien noué un accord politique avec le candidat des Fcbe qu’il ne saurait exhiber à la face du monde. L’éternel candidat malheureux aux élections présidentielles depuis 1991 au Bénin, qui se contente d’une 3ème expérience inattendue à la tête de l’Assemblée nationale, attend bientôt, d’investir le candidat du Prd, en la personne de Lionel Zinsou, porteur, selon lui, d’espoir pour le peuple et de rayonnement pour le Bénin au plan international.

Jean-Claude Kouagou

Un entretien sans saveur

Cet entretien s’est déroulé dans un formalisme pur. Il n’avait pas de saveur. Il lui manquait de la saveur. L’entretien avec Me Adrien Houngbédji n’a véritablement pas comblé les attentes. Le président Houngbédji était surpris quand, brutalement, les animateurs sont passés des sujets relatifs à l’Assemblée nationale à la vie du Prd, avant de faire un  retour sur les questions parlementaires. Un autre retour sur la vie du Prd a fini par déboucher sur l’objet réel de la sortie médiatique de Me Houngbédji. L’alliance du Prd avec les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et la Rb et l’élection présidentielle qui pointe dans moins d’un mois. Un constat intéressant tout de même. Lorsque les questions semblaient titiller le président du Prd, en bon parlementaire, il arrachait subtilement la parole à ses vis-à-vis. Il faisait acquiescer aux journalistes les réponses à leurs questions et à ses propres questions. Au besoin, il leur posait à son tour d’autres. En définitive, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Et cela se comprend. Il ne faut pas mettre mal à l’aise un nouvel allié du pouvoir sur la chaîne de service public.

JCK