Spread the love
abimbola
Remise de lettre de mission par le ministre Abimbola (à gauche) au président Taïrou

La salle de conférence du ministère de la Culture a servi de cadre, le mardi 24 février 2015, à l’installation du Conseil d’administration de l’Agence de développement touristique de la Route des pêches (Adtrp). Avec cet organe composé de 15 membres, le projet de la Route des pêches entre dans sa phase exécutoire.

Sous la maestria de son président, Taïrou Chams Deen, le Conseil d’administration de l’Agence de développement touristique de la Route des pêches a tenu sa première session hier dans les locaux du ministère de la Culture, de l’alphabétisation, de l’artisanat et du tourisme, après son installation. Nommés par décret 2013-508 du 24 décembre 2013, les 15 membres dont, Taïrou Chams Deen, Alidou Séifou, Onakinda Nassirou, Bonaventure Dossou-Yovo, Francine Ayissi Houangni, Christiane Tossou, Philippe Wassè, Bruno Adjovi, Jean Tozé, Raymond Adékambi et Augustin Houessinon, étaient tous présents. Conscient de leur mission, celle de conduire à bon port ce projet, le président du Conseil d’administration, Taïrou Chams Deen, a, au nom de ses collaborateurs, reçu la lettre de mission des mains du ministre de la Culture, Jean-Michel Abimbola. Mesurant l’immensité de la tâche à eux confiée, il a montré sa détermination à relever le défi de la matérialisation du projet de la Route des pêches. D’un montant total de 120.000 milliards de francs Cfa, ce projet sera financé en deux séquences. En effet, le gouvernement qui jouera d’abord sa partition de l’ordre de 200 milliards, verra ensuite l’apport des privés nationaux et étrangers (Hong Kong, Turquie) couvrir les 1000 milliards restants. C’est d’ailleurs pour cela qu’à l’occasion de son installation, le Conseil d’administration a pris contact avec les détails de la mission qui est la leur et mis en évidence par l’Article 7 du décret 2013-508 du 24 décembre 2013. Il s’agit, en somme, d’adopter la politique et le plan d’actions du projet, de voter le budget qui sera soumis au ministre des Finances, de concocter un règlement intérieur et de fixer le taux de traitement des travailleurs, tout ceci avec la participation active de la direction de l’agence.

 L’appel du ministre Abimbola

 Soucieux de l’aboutissement heureux du projet de la Route des pêches, le ministre de la Culture, de l’alphabétisation, de l’artisanat et du tourisme, Jean-Michel Abimbola, a précisé que la journée d’hier qui consacre l’installation et la première session du Conseil d’administration de l’Adtrp, est historique dans la recherche de la dynamisation du secteur touristique béninois. Car, a-t-il poursuivi, « cela permettra de doter le Littoral ouest de sites touristiques de haut standing ; puisque le projet de la Route des pêches touche directement le domaine de l’aménagement du territoire, surtout conçu et bâti sur les nombreuses potentialités naturelles de la région concernée, qui s’étend de Fidjrossè jusqu’à la plage Ouidah, en passant par Togbin ». C’est en cela que la cérémonie d’installation des 15 membres du Conseil d’administration marque une étape décisive dans le renforcement touristique du Bénin. Toutes choses qui permettront alors de discuter d’égal à égal avec les autres Nations touristiques d’Afrique et du monde en faisant du Bénin, un pôle d’attraction. Le ministre de la Culture a, du coup, souhaité que cette machine administrative mise en place dès hier, soit sérieusement préoccupée par le problème d’emploi que l’exécution de ce projet pourrait aider à résorber au niveau de la jeunesse. Par conséquent, chacun doit prendre la mesure des enjeux, se sacrifier autant que faire se peut afin de permettre l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement et d’assouvir les ambitions du peuple de voir un jour ce projet prendre corps. Même si le financement n’est pas bouclé, rappelle Jean-Michel Abimbola, certains travaux d’aménagement peuvent commencer, notamment, le bitumage de l’axe Fidjrossè-Ouidah et la mise en valeur des quelques sites retenus à Fidjrossè. Prenant la mesure de leur mission, le président du Conseil d’administration de l’Agence de développement touristique de la Route des pêches (Adtrp), Taïrou Chams Deen et les siens ont rassuré les uns et les autres de l’aboutissement heureux de ce projet.

 Victor Nongni