Spread the love
CRASH2Le Premier ministre, Lionel Zinsou a essuyé des sueurs froides samedi 26 décembre 2015. Il était avec 6 autres personnes à bord de l’hélicoptère qui a fait une chute libre au stade omnisports de Djougou. A part quelques blessés légers, le crash de l’hélicoptère n’a pas fait de pertes en vies humaines.
D’après les recoupements faits sur-place dans la cité de Kpétoni, l’atterrissage  de l’hélicoptère transportant le Premier ministre Lionel Zinsou et sa suite était prévu pour se faire près de la Gendarmerie de la ville, non loin de l’église catholique de Djougou. Mais le dispositif d’atterrissage n’étant pas prêt, le pilote qui avait déjà orienté l’appareil vers le lieu indiqué a été contraint de se diriger vers le stade où s’effectuent les travaux de pose du gazon synthétique. De source proche de l’équipage, le fanion (le drapeau) n’était pas levé sur ce site de la Gendarmerie identifié pour l’atterrissage. Arrivée au stade, le pilote, en difficulté, a réorienté l‘hélicoptère vers un angle du stade. Au cours de cet exercice forcé, une hélice de l’hélicoptère a percuté une branche d’arbre. Le choc a projeté l’appareil sur une partie de la clôture avant que l’hélicoptère ne tombe à intérieur du stade. C’était la panique générale aux alentours du stade de Djougou. Dans la débandade, la population n’a pas été épargnée des dégâts. Une dame, motocycliste sur la voie jouxtant le stade, a été blessée. Les blessures de cette dame seraient légères. Trois personnes des membres de l’équipage auraient également eu des blessures légères. Les autres membres de la délégation, dont le premier ministre Zinsou, sont sortis indemnes. L’appareil, resté au sol au stade, est presque irrécupérable. La partie de la clôture touchée est endommagée. Depuis le crash, les forces de l’ordre et de sécurité ont encerclé et gardent les lieux. Des barrières sont posées sur des voies allant vers le stade. Malgré cet accident, Lionel Zinsou s’est rendu sur les lieux de la manifestation de la Gaani pour laquelle il est allé à Djougou. Dans son message livré à cette occasion, le Premier ministre, Lionel Zinsou, a rendu grâce à Dieu, le miséricordieux pour avoir permis d’éviter le pire à sa délégation. Aux dernières nouvelles, la boîte noire de l’appareil va être examinée en France afin de savoir la cause réelle du crash.
Prince Ouindé
 (Br Atacora-Donga)