Spread the love
houandinou
Le sélectionneur des Ecureuils U20 Valère Houandinou cherche d’autres solutions

Les Ecureuils juniors ont repris le chemin des entraînements la semaine écoulée. Après des séances à la plage, les jeunes joueurs ont enchaîné avec les séances d’entraînement qui sont ponctuées de matchs amicaux contre des équipes de la Ligue 1 qui préparent la nouvelle saison. Le 7 juin 2018, contre Esae Fc, c’est plutôt une équipe B des Ecureuils juniors évoluant dans un 3-5-2 qui s’est inclinée 1-2. Au regard de la configuration de l’équipe qui a disputé ce premier match amical, du système de jeu choisi et des confidences recueillies auprès du staff technique, le sélectionneur Valère Houandinou souhaite renforcer l’ossature des Ecureuils juniors et mettre en place des systèmes de jeu alternatifs à son 4-4-2 classique. Alors que le monde du football béninois a la tête prise dans le processus électoral à la Fédération béninoise de football (Fbf), le directeur des compétitions et le sélectionneur des Ecureuils juniors œuvrent donc pour une meilleure préparation de la sélection. Des matchs amicaux contre des équipes locales sont programmés pour replonger les jeunes internationaux dans le bain des éliminatoires de la Can juniors après l’euphorique qualification contre la Gambie. Selon les confidences du staff technique, Valère Houandinou veut voir d’autres joueurs afin d’élargir le champ de ses choix. Le potentiel d’une équipe de football s’observe à travers la qualité de son banc de touche et, c’est certainement pour se conformer à cette assertion vérifiée que le sélectionneur se sert des matchs amicaux contre les équipes locales pour voir de nouveaux joueurs et revoir ceux qui étaient blessés et qui n’ont pu prendre part aux matchs contre la Gambie. Les scores obtenus à l’issue de la série de matchs préparatoires contre les équipes locales ne sauraient alors servir de baromètre pour évaluer la forme actuelle des Ecureuils juniors.

 Géraud Viwami

(Coll)