Spread the love

enfant-decedeLa négligence des agents du service pédiatrique du Centre national Hospitalier et Universitaire Hubert koutoucou Maga (Cnhu) de Cotonou, vient de faire une victime tôt ce mercredi. Un enfant de 11 ans, du nom d’Achille Hounkpè Gangnon est décédé des suites d’un mal de ventre, faute de soins. Admis à 5 heures du matin au service de pédiatrie de ce centre de référence, cet enfant n’a reçu aucun soin de la part du corps médical avant de rendre l’âme deux heures de temps après.

Désolation, pleurs, tristesse. C’est l’ambiance qui a prévalu ce matin au Cnhu de Cotonou à l’annonce de la mort du jeune Achille. Selon Ibrahim Yacoubou, un proche de la famille de la victime qui s’est confié au groupe de presse ‘’Le Matinal’’ en larmes ce matin, le petit Achille est décédé à cause de l’inattention du corps médical du service pédiatrique du Cnhu. « On est là depuis cinq heures du matin et il, parlant du corps médical nous faisait tourner en rond. Pire, il ne s’est même pas occupé de notre enfant. La seule chose qu’il faisait c’est de nous prescrire des ordonnances qu’on achetait au fur et à mesure. Au finish, on nous a demandé d’aller acheter du coca-cola et c’est après avoir bu la boisson, qu’on a constaté que ses oreilles coulaient du liquide qu’il avait consommé. Quelques instants après Achille a rendu l’âme ». Toutes les tentatives menées par notre équipe de reportage pour rencontrer l’un des responsables du personnel soignant ont été vaines. Selon les informations reçues auprès de la famille d’Achille, les agents du service de pédiatrie du Cnhu ont même exigé des parents de la victime la somme de onze mille (11 000) francs Cfa avant le retrait du corps inerte. Dans cette affliction, Ibrahim Yacoubou a invité le ministre de la santé Pascal Dossou Togbé à mettre de l’ordre dans ce service afin que des actes de cette nature ne se reproduisent plus. Achille Hounkpè Gangnon fut parmi les admis au Certificat d’étude primaire (Cep) pour le compte de cette année. Il a passé cet examen alors qu’il faisait le Cours Elémentaire 2ème année (CE2).

Judith Rolande Capo-Chichi