Spread the love

Bintou-Chabi-TaroLa ministre des Affaires sociales et de la microfinance était l’invité de l’émission « L’hebdo de Océan Fm » le vendredi 6 avril 2018. Bintou Chabi Adam Taro a opiné sur la politique du gouvernement dans le domaine du social et évoqué les actions mises en œuvre par son département ministériel pour accompagner les femmes, les enfants, les pauvres et toutes les personnes vulnérables. 

Le gouvernement du Nouveau départ vient de boucler sa deuxième année de gouvernance avec à la clé de multiples actions sociales en vue d’améliorer les conditions de vie des populations notamment les femmes, les enfants et toutes les personnes vulnérables. C’est dans le but de faire toute la lumière sur ces réformes initiées que Bintou Chabi Adam Taro, ministre en charge des affaires sociales et de la microfinance était sur le plateau de l’émission « L’hebdo de Ocean Fm » le vendredi 6 avril. Pour l’autorité ministérielle, on dénombre environ 4 millions de pauvres au Bénin. Une opération se déroulera  d’avril à novembre pour  recenser les personnes extrêmement pauvres afin d’élaborer un guide. Cette identification qui se fera à la base est un préalable à la mise en œuvre du programme Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch). Sur la question de la microfinance, plus de quinze mille personnes (y compris des hommes) ont bénéficié d’environ 2 milliards de francs Cfa dans le cadre du projet micro finance. Le remboursement est presqu’à 100% aujourd’hui. Aux dires du ministre, le nombre de bénéficiaires sera revu à la hausse en 2018 grâce au financement de 5 millions de dollars, soit moins de 3 milliards de francs Cfa de la  Banque arabe pour le développement en Afrique (Badea), avec la formule de la finance digitale. Il y a une évolution vers la numérisation du processus pour connaître la vraie identité du bénéficiaire du crédit. C’est à cette étape que la carte Ravip interviendra. Cela dans la mesure où le processus de la finance digitale va s’appuyer sur les numéros d’identification issus du Recensement administratif à vocation d’identification de la population, selon l’invitée de « L’hebdo de Océan Fm ».

 Quid du social ?

 En réponse aux plaintes de ceux qui dénoncent une certaine négligence du volet social par le gouvernement du Nouveau départ, la ministre a fait remarquer qu’on ne saurait comparer 2 ans à 10 ans. « Les cris qui sont entendus aujourd’hui sont une dénonciation de ce que le social n’avait pas été bâti de façon durable », a-t-elle ajouté. Cependant, le gouvernement, notamment son département ministériel travaille pour changer la donne. En guise d’exemple, Bintou Chabi Adam Taro a déclaré que 1000 indigents béninois ont reçu l’appui du Fonds d’appui à la solidarité nationale (Fasn). Par ailleurs, le Programme d’autonomisation sociale de la femme et promotion du genre Paef-pg est aussi l’un des projets mis en place pour accompagner les femmes. Quant aux enfants, la lutte contre le phénomène des  « enfants placés » a été renforcée. Selon Bintou Taro Chabi Adam, l’Etat n’est pas insensible aux peines des populations. Elle a pour finir, invité les Béninois à la patience.

 AT