Spread the love

Syntra-JusticeLe jeudi 9 Juillet dernier, les travailleurs du Syndicat national de la justice (Syntra-justice) ont rejeté l’avis technique de la Direction générale du budget et exige pour au plus tard le mercredi 15 juillet 2015 la satisfaction des  leurs exigences. Sans quoi ils menacent d’aller en grève. Cette décision a été prise à l’issue d’une assemblée générale tenue le même jour au Ministère de la justice. L’objectif de la rencontre était de déplorer les mauvais traitements dont le Syntra-justice est victime. La plateforme de l’ensemble des revendications du Syndicat national de la justice est détaillée comme suit :

  • L’adoption en Conseil des Ministres de la communication portant prime d’audience au profit du personnel de la justice hormis magistrats et greffiers ;
  • L’adoption de l’avant-projet du décret portant statut particulier des
    corps des personnels des services judiciaires en République du Bénin ;
  • La correction des irrégularités contenues dans le cadre de la dotation en carburant au profit du personnel hormis magistrat et
    greffier ;
  • Le paiement des primes liées à la permanence lors des élections
    législatives, municipales et locales ;
  • La nouvelle clé de répartition des fonds générés par les greffes et la
    chancellerie tout en tenant compte des éléments techniques nouveaux ;
  • Le paiement des rappels des arriérées des primes statutaires dues au contractuels d’Etat depuis le 1er janvier 2008 ;
  • Le paiement des rappels de la dotation en carburants des troisièmes trimestres de 2013 et 2014 au profit du personnel de la chancellerie ;
  • La mise en formation des agents en service dans les centres de
    sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence ;

Inès Zounnon