Spread the love

unamab2Les magistrats ont repris ce jeudi 8 octobre le chemin des tribunaux après la suspension de leur motion de grève annoncée mardi dernier. Au premier jour de cette reprise, la cour du tribunal de première instance de Cotonou est remplie. Des présumés coupables sont dans les couloirs afin d’être présentés au procureur de la République. D’autres justiciables sont arrivés pour bénéficier des services dont ils ont été privés pendant des semaines. Malgré la suspension de la grève par l’Unamab, tous les bureaux de magistrat n’étaient pas accessibles parce que fermés. Le magistrat Eric Fidematin explique cet état de chose par les vacances judiciaires. « Il faut constater que nous sommes en vacances judiciaires et que pendant cette période, tous les magistrats ne sont pas au poste, il y a une vague en vacances et l’autre en activité » a expliqué ce dernier. Des vacances qui prendront fin le 17 octobre prochain. Pour rappel, l’Unamab a déclenché le 6 septembre dernier une série de grève pour dénoncer l’organisation par l’exécutif d’un concours de 40 auditeurs de justice basé sur le quota régionale ainsi que l’annulation de tous les actes ‘’illégaux’’ signés dans ce cadre. Le 1er octobre dernier, après une rencontre avec les grévistes, le chef de l’Etat Boni Yayi a donné des instructions pour que le concours des auditeurs de justice soit organisé conformément à la requête de l’union nationale des magistrats du Bénin Unamab et ce relativement à l’arrêté de 2004.

Marcus Koudjènoumè