Spread the love

   On vous l’avait bien dit, pas de délit de faciès, mais mon neveu Aboubacar YAYA, le ministre qui met gyrophare et toute sirène hurlante pour aller acheter des bananes, en faisant gifler au passage un motocycliste, a vraiment l’air d’un yaya de notre temps (nous les vieux) où il n’y avait pas de cube jumbo et autres. C’est-à-dire le poisson séché au soleil et salé dont se servent les femmes pour relever le goût de la sauce. Et le moins qu’on puisse dire est que mon neveu Abou a relevé depuis qu’il occupe le portefeuille de la Fonction publique, le goût de la sauce de la magouille dans les concours de recrutement pour l’Administration publique.

On croyait avoir touché le fond avec son prédécesseur, ma nièce ZAKI, gratifiée comme ambassadrice du Bénin au Niger pour avoir organisé un concours frauduleux annulé. Certains de ses complices étant casés a l’Assemblée nationale

Mais comme la Zaki et compagnie n’ont pas paru assez canailles pour pouvoir remplir, sans bafouiller la Fonction publique et surtout la Douane de gros quotas, avant de partir, le docteur de TCHAOUROU s’est renseigné et à dégotté l’homme qui a le profil pour le dernier hold-up administratif avant le départ. C’est mon neveu Aboubacar Yaya.

Un de ses anciens potes d’université, mon neveu Assouma qui, paraît-il, a les baffes faciles, ancien directeur du FODEFCA, s’est répandu sur les réseaux sociaux pour vanter les « mérites » de son « copain » devenu son ministre de tutelle entre-temps.

Non seulement il dit qu’il fait partie des tout premiers directeurs sous-tutelle chez qui, le frais promu ministre a pris de l’argent et qu’il a dénoncé la chose à YAYI depuis, sans réponse; mais le plus succulent des témoignages est qu’il confirme que le jeune étudiant, Aboubacar Yaya, poussait la sollicitude envers ses camarades, jusqu’à les soulager de leurs motos revendues à Zongo…

On sait déjà aussi que c’est grâce au professeur Aboubacar YAYA que d’aucuns qualifient de « diplôme Wagachi « , ceux délivrés par l’Université de Parakou, d’où bientôt il paraît que mon petit neveu GBADAMASSI sortira docteur en Droit !

Le prof YAYA se livrait, avec d’autres, à des trafics d’épreuves et de notes et le recteur AKPONA, tout ce qu’il y a de yayiste pur de la première heure, l’avait viré avant qu’il ne soit repris après.

Voilà donc le profil dont notre YINWE national avait besoin pour son coup ! Et dire que le plus sérieusement du monde, le bonhomme est venu à la télé publique ce week-end accuser mon neveu Laurent METONGNON, d’avoir pris l’argent pour dénoncer son concours frauduleux ! C’est quand même un monde !

Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes de DASSA à MALANVILLE qui soient toutes Behhh pour YAYI, il vous prend tous pour des MEUHHH !

Ne pleurez pas les enfants… A la prochaine !

 Votre Oncle AGBAYA

  COMMUNIQUE AGBAYA

 Vous voulez écrire à Oncle Agbaya pour lui proposer tel ou tel sujet ? Ou alors, vous vous sentez capable de le défier en matière d’humour ? Vous voulez aussi écrire ? Vite, envoyez-lui un courrier. Non seulement il répondra à toutes vos questions, mais aussi, il publiera les meilleurs articles humoristiques que vous enverrez sous anonymat ou non. Une seule adresse : Oncleagbaya@gmail.com