Spread the love
aziz adjakpe
Aziz Adjakpè, un bel exemple pour la jeunesse béninoise

Depuis quelques années, Aziz Adjakpè, jeune leader béninois s’engage à résoudre les problèmes  de ses pairs. Une Belle manière pour lui d’apporter sa  pierre à la construction de l’édifice national.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Ce dit-on populaire traduit au mieux le genre de citoyen qu’est Aziz Adjakpè. Soucieux du développement de son pays et surtout de l’engagement des jeunes dans la cité, le président du Mouvement des jeunes pour l’égalité des chances (Mojec) s’est engagé résolument depuis des années à accompagner la couche juvénile dans toutes les actions sociales. Dans le domaine de l’éducation à l’accompagnement des femmes, en passant par le sport, Aziz Adjakpè s’intéresse  aux couches les plus vulnérables du Bénin, surtout celles de Porto-Novo, sa ville d’origine. Ses actions sociales lui ont permis de gagner l’estime de la jeunesse de la ville capitale  qui n’hésitent pas à le célébrer. Mais à son avis, cette jeunesse devra s’affranchir des courants politiques qui n’ont rien apporté au développement de Porto-Novo. « Il est temps de changer de paradigme », confie-t-il. Selon lui, la jeunesse a, tout le temps, été flouée par certains hommes politiques qui rivalisent d’ingéniosité pour la mettre sous le joug de la servitude. Mais il revient aux jeunes de se battre pour sortir leur ville de l’ornière et de la léthargie, a-t-il précisé. En la matière, la réussite d’Aziz Adjakpè devrait les inspirer à être de véritables ambassadeurs qui s’engagent pour le développement de leur ville. Ces personnes qui sont dans la fleur de l’âge doivent cesser de servir d’échelle aux vieux briscards de la politique qui, une fois au sommet, ne se préoccupent plus de  leurs problèmes. « Désormais, les jeunes doivent s’engager dans la gestion de leur cité et aller au charbon », préconise-t-il.

Des actions qui forcent l’admiration

Il a démontré à plusieurs reprises qu’il est un ardent défenseur de la jeunesse béninoise à travers son association Bénin Diasp’Active et le « Mouvement des jeunes pour l’égalité des chances » (Mojec), qu’il préside. Très attaché à l’épanouissement de la couche juvénile et surtout à l’égalité des chances à tous, il a toujours apporté un appui conséquent aux personnes les plus vulnérables que sont les jeunes et les femmes. De l’octroi de maillots et autres équipements sportifs, en passant par l’organisation des formations professionnelles à l’endroit des jeunes et l’appui aux associations féminines, il ne s’est jamais lassé de promouvoir la jeunesse. Toujours soucieux de l’épanouissement des jeunes, il vient de porter sur les fonts baptismaux  le  « Mouvement des jeunes pour l’égalité des chances » (Mojec-Bénin). A travers ce creuset, il entend apporter, une fois de plus, son appui à la  jeunesse béninoise.

Armel Nelson Avadémey