Spread the love

bloc-republicain-union-progressisteC’est la 5ème journée de campagne des législatives du 28 avril prochain ce mardi 16 avril 2019. Nous procédons à un zoom sur les têtes de liste des différentes listes en compétition dans les trois villes à statut particulier que sont Porto Novo, Cotonou et Parakou.

A Cotonou dans la 15ème circonscription électorale, on assiste à un duel inédit entre bloc républicain et union progressiste. Les têtes de liste des deux partis ont la particularité de n’avoir jamais mis pied au parlement. S’ils sont élus pour siéger au sein de la 8ème législature, ce serait une première pour Délonix Kogblévi de l’up qui pourrait quitter ses habits de chef du 4ème arrondissement. Et aussi pour Abel – Kader Gbadamassi du BR, qui savoure certainement en ce moment son départ du PRD il y a quasiment un an jour pour jour. Toujours à Cotonou, mais dans la 16ème circonscription électorale, le duel reste encore inédit ou presque. Le vieux routier de la politique Abraham Zinzindohoué fera face à un candidat plutôt singulier, en l’occurrence un imam bien connu du monde musulman et peut – être au – delà : il s’agit de Ibouraima Ousmane. Par contre à Parakou, dans la 8ème circonscription électorale, le duel promet d’être rude. Sur le champ de bataille deux têtes de liste qu’on ne décrit plus, pour avoir sillonné les couloirs du parlement. Sacca Lafia de l’UP versus Rachidi Gbadamassi du BR. Au – delà de Pèrèrè pour le premier et Parakou pour le second, on devrait savoir qui a  le leadership d’une 8ème circonscription électorale qui regroupe outre Pèrèrè et Parakou, la vaste commune de Tchaourou et celle de N’dali. A plus de 400 kilomètres de   Parakou, à Porto Novo, dans la 19ème circonscription électorale, l’actuelle première secrétaire parlementaire de la 7ème législature est en tête de liste pour le bloc républicain.  Sofiath Schanou fera face à un transfuge du PRD, l’actuel chef d’arrondissement d’Agblangandan Hippolyte Hazoumè. S’il y aura des duels dans ces villes à statut particulier, il est possible que ces têtes de liste progressistes et républicains se retrouvent tous au parlement au soir du 28 avril.

Rèliou Koubakin