Spread the love
Yayi triste
Les positionnements de Yayi ne font pas l’unanimité

Dans la 11ème circonscription électorale, la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) est en voie de disparition. Jusqu’à tard dans la nuit d’hier lundi 2 mars 2015, la plupart des candidats positionnés par le chef de l’Etat ont refusé l’offre. L’information a été confiée par les intéressés.

Menace sur la liste Fcbe dans la 11ème circonscription électorale ! Bruno Fangnigbé, candidat positionné en deuxième position s’est retiré hier soir. Il a été suivi de Richard Allossohoun, son suppléant dans la même circonscription électorale. Nous avons pu avoir copie d’une des lettres de démission déposée hier soir au siège de la Commission électorale nationale autonome (Céna) par Antoine Kassehin, huissier de justice. Bohounto François (3è sur la liste), est également sur la ligne de départ. Toutes nos tentatives pour le joindre hier ont échoué. Bernard Ehoun, son suppléant n’aura aucun choix. Mais nos sources confirment que c’est une démission collective qui exprime un sentiment de déception. A ce jour, sauf de revirement, seul Pascal Essou, tête de liste maintient encore sa candidature aux Fcbe dans cette circonscription. Cette circonscription électorale compte trois Communes à savoir Aplahoué, Djakotomey et Klouékanmey. Selon nos informations, ces démissions s’expliquent par deux raisons. La première est que ces localités se plaignaient depuis longtemps de ne jamais bénéficier de l’attention du régime Yayi. Le président de la République nomme seulement des gens qui vont le servir et être à ses ordres mais, ne pense presque jamais au développement des Communes en question. Malgré cela, des hommes et femmes sont avec lui et l’accompagnent, croyant que les choses vont changer. En 2011, apprend-on, les positionnements ont été faits de la même manière et, il a été démontré à Yayi qu’il ne peut rien dans cette circonscription sans les vrais leaders. Il avait mis ceux qu’il voulait mais, n’a eu aucun siège. Les déçus sont allés sur la liste Cauris 2 et ont réussi à avoir un député qu’il a, par la suite, récupéré. Pascal Essou n’a pas su gérer ses frères et, la division a caractérisé son mandat qui finit très prochainement. Bruno Fangnigbé, l’homme qui avait mis les gros moyens pour faciliter son élection a été écarté de tout. Il est le bras financier des Fcbe dans cette circonscription mais, ne bénéficie de rien. Cette fois-ci, il a pris ses responsabilités. En 2011, indiquent nos sources, sur les 12 mille voix obtenues par la liste Cauris 2 pour avoir un siège, seul Bruno Fangnigbé avait milité pour avoir 8 mille. Pour les élections de 2015, il a exigé la tête de liste. Comme il y a 4 ans, des gens se sont arrangés pour modifier encore sa place. Richard Allossohoun qui a été suppléant de Pascal Essou a essuyé les mêmes déceptions pendant les 4 années. Il est seul à rester sur le terrain durant le mandat. Honoré Tohouénou a tôt fait de ne pas remettre ses dossiers si c’est le schéma de 2011. Michel Sogbossi qui avait conduit la liste Fcbe en 2011 est candidat sur la liste Fdu de Mathurin Nago. Raphaël Edou, natif de la même circonscription (Djakotomey) qui pouvait, avec les moyens de l’Etat, aider Yayi Boni, s’est fait positionner à Cotonou (5è position dans la 16è), laissant ses frères dans la bataille. Bref, plus rien ne reste pour les Fcbe avec ces démissions. Seul Bruno Fangnigbé avait la capacité de sauver cette liste dans la 11è. Son départ et celui de ses acolytes viennent tout gâter. Yayi aura tout perdu dans cette localité. Le lit est donc dressé pour les candidats de l’Union fait la Nation afin de prendre les trois sièges.

 Félicien Fangnon

 Idrissou Bako, Nansounon et Aboubacar menacent

Dans la première circonscription électorale, l’éclatement ne tardera pas. Idrissou Bako, actuel directeur général de la société nationale pour la promotion agricole n’est pas content. Des personnes proches de lui ont indiqué hier soir qu’il menace de démissionner. Il n’est pas d’accord avec cette position qu’il occupe sur la liste, bien que ce soit son ministre de tutelle qui le supplée. Issa Azizou était déjà en colère depuis le mardi soir où il a reçu la nouvelle. Tout le monde sait qu’il ne fera aucun effort dans le cadre desdites élections. Au niveau de la 2è circonscription, ce n’est pas la joie entre Rufin Nansounon, actuel ministre de l’économie maritime, et Sabaï Katè, ancien ministre. Le premier ne comprend pas comment de tête de liste, il est passé au suppléant. Le deuxième suppléant sur la liste, Alfa Tidjani Aboubacar est en colère. Il ne veut pas suppléer Gounou Sanni, apprend-on.

F.F