Spread the love

legislativeEn mars 2019, les populations seront appelées aux urnes pour élire leurs nouveaux représentants au Parlement. A quelques mois de cette échéance, les différents états-majors de partis politiques se mobilisent pour tirer leur épingle du jeu. Dans la 6èmecirconscription électorale, la bataille pour la conquête des 4 sièges en lice semble rude.
Alors que les blocs se constituent autour du chef de l’Etat pour lui assurer une majorité confortable au Parlement 8ème législature, les leaders politiques de la 6ème circonscription électorale, constituée des communes d’Abomey-Calavi, de Sô-Ava et de Zè, affûtent leurs armes pour ratisser large lors de ces élections. Ainsi, soutenant tous le chef de l’Etat, chacun des leaders de cette région peaufine ses stratégies pour siéger au Parlement nouvelle législature. Si Claudine Prudencio a fait l’option de participer aux prochains scrutins avec le Bloc Udbn, Georges Bada et Barnabé Dassigli ont choisi le Bloc progressiste, alors que Valentin Aditi Houdé envisage la création d’un quatrième Bloc de la mouvance. Or, le président Patrice Talon, dans la mise en œuvre de la réforme du système partisan, avait suggéré à ses partisans de se constituer en deux grands Blocs dans la perspective des prochaines élections législatives. Mais les éventuelles guerres de positionnement sur les listes de la mouvance présidentielle n’ont pas permis aux leaders de la 6ème circonscription électorale de respecter la volonté du chef de l’Etat. Chacun voulant assurer sa présence à l’Assemblée nationale l’année prochaine, huile sa machine pour la réalisation de son rêve. Il est passé le temps où l’alliance Forces cauris un Bénin émergent voulait faire de la 6ème circonscription électorale un bastion imprenable. Désormais, les données ont changé et Valentin Agossou Djenontin qui faisait montre de prétentions incommensurables a déserté le forum.

Odi I. Aïtchédji