Spread the love

bulletinLes partis politiques qualifiés pour les élections législatives du 28 avril 2019 connaissent désormais leur position sur le bulletin unique de vote. Le tirage au sort pour ces différents positionnements a eu lieu jeudi 04 avril 2019 au siège de la Commission électorale nationale autonome (Céna). Au terme de ce tirage qui a réuni les représentants des partis politiques concernés, l’Union progressiste est arrivée première suivie du Bloc républicain. Il est à rappeler que l’Union progressiste était représentée à la cérémonie par Christhelle Houndonougbo et Eric Sangan. Du côté du Bloc républicain, étaient présents les députés Jean-Michel Abimbola, Robert Gbian et André Okounlola.

Léonce Adjévi

Les Républicains effectuent les derniers réglages
Aussitôt après le positionnement des partis en lice pour les législatives du 28 avril 2019 par la Céna, les leaders du Bloc républicain se sont réunis pour effectuer les derniers réglages avant le lancement de la campagne électorale. Cette séance d’informations et d’orientation des candidats Br s’est tenue à huis clos le jeudi 04 avril 2019, à l’Infosec. Selon François Abiola, le Bloc républicain étant qualifié pour les prochaines élections législatives, les candidats et les membres du bureau politique du parti ont été conviés pour être informés de l’évolution de la situation sociopolitique du pays. De même, la séance vise à donner quelques orientations aux candidats. A l’entendre, le Bloc républicain a cherché fortement le consensus afin qu’on puisse organiser des élections inclusives, mais il s’est fait qu’à l’Assemblée nationale le consensus n’a pu être obtenu. Alors, il est décidé que les élections soient organisées avec les formations politiques enregistrées. Concernant le comportement des candidats et des membres du bureau politique du Br sur le terrain, François Abiola a fait observer que des responsables par circonscription électorale ont été désignés et investis d’une mission. Pour mieux quadriller le terrain, chaque responsable de circonscription électorale du Bloc républicain adaptera les consignes reçues aux réalités de chaque circonscription.

O.I.A.

Amoussou déploie une mission d’explication

Le paysage politique semble de plus en plus s’éclaircir en ce qui concerne les prochaines consultations électorales. Profitant de la relance du processus électoral, le président de l’Union progressiste (Up), Bruno Amoussou, a rendu publique jeudi 04 avril 2019 au siège du parti à Cotonou, une importante déclaration. Dans ce message adressé notamment aux candidats, militants et sympathisants de l’Union, la première autorité de cette formation politique les a invités à se déployer sur le terrain pour expliquer aux populations ce qui s’est passé ces derniers jours. Egalement, ils devront éclairer la lanterne des populations sur les raisons profondes qui ont conduit à la crise et les manœuvres de certains acteurs politiques pour bloquer le processus. Cette mission d’explication sera aussi l’occasion pour les militants de l’Up d’entretenir la population sur les desiderata du parti, qui reste le pionnier de la réforme du système partisan. Conscient que la tâche ne sera pas aisée en raison du durcissement des positions de part et d’autre, le président Amoussou a invité d’ores et déjà les siens à ne pas céder à la violence ni aux provocations. « A l’affrontement des muscles, nous devons opposer l’affrontement des idées », a notamment martelé l’orateur qui reste convaincu que cette sensibilisation à l’endroit des masses populaires reste un puissant gage de paix dans le contexte politique actuel. Pour lui, la paix ne va s’opérer que dans la justice sociale. Les candidats de l’Union progressiste se retrouvent ainsi investis d’un rôle d’ambassadeurs où ils devront œuvrerau rassemblement des populations en vue des élections législatives apaisées le 28 avril 2019.

Donald Kévin Gayet

(Coll)