Spread the love

On vous l’avait bien dit, mon petit neveu Vinagnon SOGLO, grand marcheur et arpenteur devant l’Eternel, des rues de Cotonou, en chemise manches-longues, avait bien fière allure, quand il déclara ce mémorable 11 décembre 2014, lors de la marche des opposants, que l’âme de sa RB ne pouvait plus continuer à coûter un plat d’abobo (nom donné indistinctement en fon de Cotonou, aux lentilles et aux haricots) …

C’est vrai que depuis un peu moins de quatre ans, nous, ses vieux oncles et tantes au village, entre deux verres de sodabi et quelques gousses d’atakoun, avions fini par avoir l’impression, que pour un petit plat d’abobo (dimunié encore substantiellement lors du dernier remaniement par le «abobonon», le docteur de TCHAOUROU), notre bon petit neveu avait vendu non seulement l’âme de la RB, mais également son corps, son esprit et sa lettre !

Ma mémoire d’alcoolique me permet encore de me rappeler, que pour ce plat de lentilles, on a amené le plus grand des rois du Benin, leur roi, le Roi d’Abomey, aller faire caleta en dansant pour un YAYI à la Marina. On ne sait pas encore jusqu’ici combien le Abobonon YAYI a payé pour les pas de danse du Roi, qui apparemment sait rentabiliser ses prestigieux membres inférieurs .Puisqu’il y a quelques années, un prince d’Abomey, un autre,   un certain Armand ZINZINDOHOUE, qui ministre, non content de donner à tout vent de « la haute autorité «à YAYI avec force hochements de tête, genre margouillat, fit faire au roi une marche de soutien à la place GOHO …

Le moins que l’on puisse dire est que cet abobogannou là, rend fous mes neveux d’ici comme d’ailleurs… Et le cas de mon autre bon petit neveu, Christian SOSSOUHOUNTO, montre à souhait qu’il est difficile de jeter ce plat ou de le quitter après y avoir goutté, quand on ne vous l’arrache pas, à moins qu’on vous y jette du sable à la place du gari… Que Léhady envoie le nécessaire pour faire des libations aux divinités du Danxomè, afin qu’il ne vienne pas à l’esprit au petit Christian- jamais deux sans trois- d’amener le Roi marcheur et danseur du yayisme, cette fois-ci carrément porter YAYI en hamac sur le trajet Marina- CADJEHOUN, pour garder son plat de lentilles …

D’ailleurs, avec le bâtiment flambant neuf qu’il vient de lui faire construire dans son palais de DJIME ( ne demandez pas où il a trouvé l’argent ,c’est dans le abobo), le roi pourrait difficilement refuser ce petit service au petit Christian, même si les mânes des ancêtres risquent de mettre du temps à s’ habituer au nouveau décor moderne de brique de verre et d’acier, s’il lui prenait l’envie d’y dormir…

C’est quand même un plat de lentilles à plus de six milliards de budget, un peu moins que la mairie de Cotonou -avec moins d’emmerdes- et trop de jeunes et moins jeunes paltoquets fon, exécutent déjà la danse des vautours pour remplacer le petit SOSSOUHOUNTO, qui est dans la position d’un enfant à table en train de manger que son père appelle à venir d’un coup. Soit il s’envoie quelques bouchées précipitamment puis dépose la cuillère et répond à l’appel, soit il fait semblant de ne pas entendre …En tout cas, le abobonon YAYI, apparemment, s’amuse bien de la situation et se hâte avec lenteur à la décanter en vidant son jeune ministre qui apparemment, n’a pas entendu l’appel, à moins qu’il se soit entendu avec son» père» pour ne pas l’entendre…Janvier n’est pas loin pour le début d’exécution des six milliards de budget du ministère …Quelque chose sur laquelle le Saint Esprit peut unir le «père» et «le fils»…Gardez vos « Amen» de mécréants !

Je vous l’avais bien dit, ce n’est pas uniquement les femmes qui sont toutes Behhh pour YAYI il y a bien d’autres dans la République qu’il a fait MEHHH.

Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA

COMMUNIQUE AGBAYA

Vous voulez écrire à Oncle Agbaya pour lui proposer tel ou tel sujet ? Ou alors, vous vous sentez capable de le défier en matière d’humour ? Vous voulez aussi écrire ? Vite, envoyez-lui un courrier. Non seulement il répondra à toutes vos questions, mais aussi, il publiera les meilleurs articles humoristiques que vous enverrez sous anonymat ou non. Une seule adresse : Oncleagbaya@gmail.com.