Spread the love

boeuf-abattusL’opération de libération des espaces publics continue de dicter sa loi à Cotonou. Les bouchers auparavant installés aux abords du carrefour de l’abattoir ont regagné depuis environ une semaine l’enceinte de ce local. Il s’agit d’un emplacement de fortune aménagé à l’intérieur de l’abattoir pour abriter ceux-ci, délogés du carrefour, afin qu’ils poursuivent leurs activités. Un espace qui selon eux est restreint mais qu’ils essaient de partager pour le moment. Ils y sont grâce à la clémence des agents de garde-vélo qui le leur ont cédé momentanément. Le chiffre d’affaire selon les bouchers a chuté et varie en fonction de la stratégie mise en place. Pour le boucher Hector Adivignon, seuls les clients qui maîtrisent leur nouvelle position, viennent se procurer de la viande. Face à la situation, ils alertent les clients par divers moyens, bouche à bouche, écriteau sur les murs de la clôture et par appels.