Spread the love

Assemblée_nationaleAprès l’ouverture de la pression session extraordinaire qui a pris fin le mardi 10 mars dernier, les élus du peuple démarrent ce lundi 13 juillet avec la deuxième session. Au cours de ladite session, la représentation nationale examinera les différents dossiers envoyés par l’exécutif. Plusieurs conventions de crédits et accords de prêts sont au programme. Lors des travaux en commission, certains députés sont restés sceptiques au sujet des dossiers relatifs au financement partiel du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs et celui portant financement partiel du projet de construction d’une seconde centrale thermique de 120 Mw à Maria Gléta.

(Lire ci-dessous les six points inscrits à l’ordre du jour)

1- de la Convention de crédits signée entre la République du Bénin et l’Agence française développement (AFD) dans le cadre du financement partiel du projet de restructuration et d’extension des réseaux de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) dans la commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique

2- du contrat de financement partiel du projet de restructuration et d’extension du réseau de la Sbee dans la commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique signé entre la République du Bénin et la Banque européenne d’investissement (BEI)

3- de la Convention de crédit relative au financement du Projet d’appui au développement agricole des Collines (PADAC) signée entre la République du Bénin et l’Agence française de développement (AFD).

Les trois autres points sur lesquels se pencheront les élus de la 7ème Législature au cours de cette session extraordinaire sont :

4- l’accord de prêt signé à Cotonou le 7 avril 2015 entre la République du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) dans le cadre du financement partiel du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Parakou et ses environs;

5- l’accord de prêt signé à Cotonou le 30 mars 2015 entre la République du Bénin et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) dans le cadre du financement partiel de la deuxième phase du projet d’extension de l’Institut de Mathématiques et de Sciences physiques (IMSP) de Dangbo et

6- l’accord de prêt signé à Cotonou le 7 avril 2015 entre la République du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’une centrale thermique de 120 Mw à Maria Gléta.

Marcus Koudjènoumè