Spread the love

 eleves-primairesLes négociations entre gouvernement et syndicats évoluent. Après les pourparlers du 02 Mars dernier à l’INFOSEC entre les parties concernées, des portes de sortie de crise sont entrain d’être trouvées. Les discussions reprendront la semaine prochaine.

 Prévu pour durer trois jours, accompagnée d’une marche sur le Ministère des Enseignements Maternel et Primaire et suivi d’un sit-in, la grève du collectif des syndicats des enseignements maternel et primaire enclenchée depuis hier, suit son cours. A la différence que les grévistes ont avorté la marche et le sit-in pour donner une chance aux différentes négociations en cours avec le gouvernement. Pour l’heure, les négociations entre le gouvernement et les syndicats se situent encore au point 1 de la plate- forme revendicative, qui peine encore à être évacué. Pour le deuxième vice-président du collectif des syndicats des enseignements maternel et primaire, Maxime AGOSSOU-VÊ, la date du 1er Septembre indiqué par le gouvernement pour mettre en application la décision des 10.000 FCFA de la prime d’incitation à la fonction enseignante est trop éloignée. Les responsables syndicaux ont décidé de mettre les bouchées doubles pour obliger le gouvernement à rapprocher cette date. En attendant, les deux parties gouvernement et syndicats se reverront mardi prochain.

Inès ZOUNNON