Spread the love

eeOn en sait un peu plus sur les nouvelles conditions de recrutement des vacataires dans les enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle.  Le ministre Lucien Kokou a pris une note de service en date du 31 juillet pour clarifier ces modes de recrutement des vacataires.

Selon la note de service du ministre, les candidats aux postes d’enseignants vacataires doivent être titulaires des diplômes professionnels en enseignement, notamment le Capes, le Capa Eps, le Cap Eps et le Bapes. Ils peuvent aussi être détenteurs  de diplômes des disciplines d’enseignement tels la licence, la maîtrise, la licence professionnelle, un master S1/S2 et un master professionnel. S’agissant de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, il est exigé des candidats, les mêmes diplômes qu’au niveau de l’enseignement secondaire général. Ils doivent cependant avoir le Bapet et les diplômes des spécialités master, ingénieur, licence, maîtrise, Dets, Dit, Bts et Dut. Voilà pour les diplômes. Car, en dehors de la disponibilité pour la période d’activité et la bonne moralité, les candidats au poste de vacataires dans les établissements publics doivent jouir d’une bonne santé physique et mentale. Ils ne doivent pas être éthyliques. Le postulant constitue son dossier de candidature qui devra comprendre notamment une demande manuscrite adressée au chef d’établissement précisant la ou les disciplines à enseigner, la ou les communes où il peut exercer et son adresse complète. Il va joindre à sa demande une photocopie légalisée du diplôme requis, un curriculum vitae. La demande doit ajouter au dossier un certificat de visite et de contre- visite délivré par un médecin agréé par l’Etat, un certificat de non-bégaiement et de non-surdité délivré par un médecin agréé par l’Etat, la photocopie de la pièce d’identité en cours de validité et une photo d’identité. Tout cela se fera au plus tard le vendredi 11 août prochain au secrétariat des établissements. La note de service du ministre Lucien Kokou a été prise après la mesure de suspension du recrutement des vacataires qu’il a prise il y a environ deux semaines. Son directeur de cabinet Charles Codjia annonçait la semaine dernière une meilleure organisation dans le recrutement des vacataires. Qui continueront d’exister même s’ils coûtent chers.