Spread the love

UNIVERSITE-ETUDIANTL’assemblée générale des étudiants annoncée pour ce lundi 06 juillet à eu effectivement lieu à l’amphi A 1000 de l’Université d’Abomey-Calavi. L’information capitale à retenir est que la grève illimitée déclenchée depuis peu par les trois organisations syndicale poursuit son cours.

Pas de reprise des activités académiques sans la certitude de l’organisation de la session de rattrapage à l’Université d’Abomey-Calavi. C’est le mot d’ordre lancé ce lundi par les étudiants grévistes en Assemblée générale sur le campus. Ceci malgré la rencontre du vendredi dernier entre responsables étudiants, recteur et le vice premier ministre François Abiola. Devant leurs camarades acquis à leur cause, les présidents de la Fneb, de l’Uneb et de l’Unseb ont tour à tour fait le point des différentes négociations. A en croire ces derniers, la décision des professeurs de la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines (Flash) consistant à organiser une session de rattrapage au profit des absents aux compositions des semestres impairs et de procéder à deux délibérations pour ce qui est des semestres pairs est de nul effet et ne saurait calmer les ardeurs. Les responsables étudiants ont rappelé que la goutte d’eau qui a débordé le vase est la suppression de la seconde session à la flash et que seule la certitude de l’organisation d’une session de rattrapage en bonne et due forme est en mesure de les faire fléchir. Au cours de cette assemblée générale, le président de la Fédération Nationale des Etudiants du Bénin Fneb Bill Souleymane Kingninouho a abordé les menaces et les intimidations dont lui et ses camarades font l’objet. A noter que Neuf (09) étudiants arrêtés lors des échauffourées passés ont été déférés et seront présentés au procureur de la République demain mardi. Ces neuf étudiants doivent être libéré sans condition a martelé le président de l’Union Nationale des Etudiants du Bénin (Uneb) Fidèle Bokossa.

Marcus Koudjènoumè