Spread the love
Le Ministre Paul Hounkpè et le navire Fcbe en difficulté dans le Mono
Le Ministre Paul Hounkpè et le navire Fcbe en difficulté dans le Mono

Les Forces cauris pour un Bénin Émergent sont en passe de perdre un soutien de taille dans la 18e circonscription électorale. Il s’agit du Mouvement Indépendant des Jeunes pour le Développement (MIJeD), dont les militants ont plaidé pour une suspension de toute collaboration avec l’Alliance FCBE jusqu’ nouvel ordre.

Les relations entre l’Alliance Forces Cauris pour un Bénin Emergent et le Mouvement des jeunes Indépendants pour le développement ne sont plus au beau fixe. La raison, ce mouvement a tenu une assemble générale extraordinaire le samedi 19 décembre 2015 à  Gahou, dans l’arrondissement de Doutou dans la commune de Houyogbé. Une rencontre au cours de laquelle il a décidé  de prendre ses distances avec les FCBE. L’effectivité de cette résolution rendrait difficile le contrôle de la région par la famille présidentielle au titre de la prochaine élection présidentielle. En réalité, le MIJeD a une forte implantation politique dans la 18e circonscription électorale. Bien de localités dans les communes de Houyogbé et Lokossa sont sous son influence. Considérant que la famille présidentielle était déjà en difficulté dans cette circonscription à  cause du départ de l’alliance de personnalités comme Mathurin Coffi Nago, Thophile Soussia, Isidore Tossou, Dakpè Sossou et consorts, les FCBE auront définitivement perdu toute possibilité d’influence politique dans la zone. Dans une telle situation, Paul Hounkpè, devenu par la force du hasard le capitaine du navire FCBE dans la région se retrouverait seul, incapable de réunir les électeurs autour du candidat des FCBE.

Selon certaines indiscrétions, le MIJeD a fait l’objet d’un mépris de l’alliance Fcbe durant les deux mandats du Président Boni Yayi ; une situation que les militants jugent inacceptables compte tenu du combat qu’ils ont mené aux côtés de cette formation politique pour la conquête et la gestion du pouvoir d’Etat par leur leader, Boni Yayi. C’est pourquoi, après avoir examiné la situation politique nationale, les membres du Bureau exécutif du mouvement et les Présidents communaux de la 18e circonscription électorale ont décidé de suspendre toute collaboration avec l’alliance FCBE jusqu’ nouvel ordre.