Spread the love
herve-h.1
Le ministre Hervé Hêhomey

Pour le décryptage des 100 jours du gouvernement du président Patrice Talon, le ministre des Infrastructures et des transports Hervé Hèhomey était hier dimanche 17 juillet sur deux chaînes de télévision : Canal 3 et Golfe Tv. A travers les points abordés, il a réaffirmé l’engagement du gouvernement à réaliser le projet de société du président Patrice Talon et à instaurer une gestion axée sur les résultats et l’intérêt général.

Sans crier sur tous les toits, le gouvernement du président Patrice Talon, en 100 jours, peut compter plusieurs résultats ostensibles. C’est ce que fait comprendre le ministre des Infrastructures et des transports, Hervé Hèhomey. Entre autres résultats, il énumère la réduction du train de vie de l’Etat à travers la diminution des portefeuilles ministériels, la régulation des cabinets ministériels au rythme nécessaire avec une méthode de travail inclusive, la suppression des institutions budgétivores à la présidence, le découpage territorial avec la nomination et l’installation des préfets, l’annulation des concours frauduleux de 2015, l’emprunt obligataire pour apaiser le climat socio-économique… Selon le ministre Hervé Hèhomey, la rupture a effectivement commencé le 06 avril avec la prestation de serment du président Patrice Talon. Et parmi les signaux forts donnés par le chef de l’Etat dès sa prise de fonction, il faut noter la formation du gouvernement rendue publique le même jour, la réflexion avant l’action autrement dit la méthode, le respect de la parole donnée… Des caractéristiques qui, selon lui, permettent de sentir la différence avec l’ancien régime. « Le président Patrice Talon a un contrat avec le peuple béninois. Un contrat qui est contenu dans son projet de société. Et il entend honorer ses engagements. Tout ce qui se fait, se fera, et sera conforme à cette vision exprimée dans le projet de société », a réaffirmé le ministre Hervé Hèhomey. Il a invité l’opinion publique à voir les retours sur décision non pas comme des rétropédalages, mais plutôt comme sont des preuves de compréhension dont fait preuve le gouvernement.
Bientôt des solutions pour faciliter la circulation
Le ministre des Infrastructures et des transports Hervé Hehomey a été invité à faire le bilan des actions menées lors de ces 100 derniers jours dans son secteur. Il ressort, entre autres, que des mesures ont été prises pour la sécurité des corridors sur le plan de la facilitation des transports avec une prise de décret pour réglementer le nombre de postes de contrôle. D’autres dispositifs ont été mis en place dans les secteurs routier, maritime, ferroviaire et aérien. En ce qui concerne la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé en l’occurrence, le ministre assure des dispositions prises pour sa réalisation. « Dans son projet, le président Patrice Talon a mentionné la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé. La parole donnée par le président sera respectée», a-t-il affirmé. En termes d’actions en cours et de perspectives, le ministre Hervé Hèhomey a annoncé que le contournement nord-ouest de Cotonou prévu pour démarrer le 1er juillet 2016, a été entamé depuis le mois dernier. Il s’agit de travaux d’aménagement et de bitumage de l’axe Calavi-Kpota – Ouèdo – Hêvié – Cocotomey. « J’aurais pu faire appel aux télévisions pour filmer le démarrage, mais ce sont des choses ordinaires. Je préfère vous inviter à l’inauguration », a-t-il ajouté pour soutenir que le gouvernement du président Patrice Talon priorise les résultats probants. Le ministre Hervé Hèhomey a également partagé avec l’opinion publique les démarches en cours pour fluidifier le trafic Calavi – Cotonou et inversement. Il n’est pas un secret que les usagers de cet axe ont du mal à circuler lors des heures de pointe, notamment le matin, pour se rendre dans leur lieu professionnel et le soir pour retourner chez eux. Face à ce calvaire, le ministre rassure : « Bientôt des solutions seront proposées à court terme. Dans la solution d’urgence, nous allons dédier un côté supplémentaire avec le concours des forces de l’ordre. Nous allons mieux l’organiser et mieux le structurer pour faciliter la circulation le matin dans le sens Calavi – Cotonou et le soir dans le sens Cotonou – Calavi. Mais à la longue, des ouvrages seront réalisés pour éviter les bouchons et fluidifier la circulation. Et, lorsque nous aurons fait les travaux de contournement Nord-Cotonou, la question sera définitivement réglée ».
Anselme Pascal
Aguéhoundé