Spread the love
CHADARE
Noël Chadaré

La commission permanente de concertation et de négociations collectives gouvernements, confédérations et centrales syndicales va s’ouvrir ce lundi 2 mars à l’Infosec de Cotonou. L’ordre du jour va se pencher sur la question de l’incitation à la fonction enseignante.

 Sauver l’école béninoise des mouvements de débrayage et rétablir les 25% des enseignants, ce sont les principaux objectifs de cette rencontre qui va tenir ce jour à l’infosec entre certains membres du gouvernement et les responsables des confédérations et centrales syndicales. Six ministres du gouvernement sont annoncés pour être présents à l’infosec de Cotonou.

Dans le rang des membres du gouvernement, ils auront à leur tête le ministre d’Etat, François Abiola. Du côté des confédérations et centrales syndicales, il y aura Emmanuel Zounon de l’Unstb, Paul Essè Iko de la Cstb, Christophe Dovonou de la Cspib, Dieudonné Lokossou de la Csa-Bénin et Noël Chadaré de la Cosi.

Selon Noel Chadare, c’est suite à la demande de ses différentes confédérations et centrales syndicales, qui ont suspendues leur mouvement de grève en 2014, que la rencontre du jour se tient. « Nous attendons que le gouvernement vienne avec une réponse concrète avec le rétablissement des 25% des enseignants afin que nous puissions trouver une porte de sortie ; le plus important est de trouver une solution au 25% des enseignants qui est une injustice », a-t-il martelé.

Dans le cas où le gouvernement ne proposerait rien, Noel Chadaré s’est dit serein et espère que le gouvernement va répondre positivement à toutes leurs demandes.

Léonce Adjévi et Judith-Rolande Capo-Chichi