Spread the love

erick-n'daL’union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Bénin accusent l’Etat d’avoir hypothéqué les subventions des écoles primaires. Après avoir déclaré la gratuité dans les écoles primaires, l’état peine toujours à honorer ses engagements.

« Non seulement il n’y a pas d’enseignants pour encadrer les élèves, mais encore le minimum que les enseignants doivent attendre pour encadrer les élèves est encore hypothéqué ». A en croire l’auteur de cette déclaration, le Président de l’union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Bénin, Koudoukpo Kakpovi Paul, la situation est déplorable. Six mois passés depuis la rentrée des classes, les écoles attendent toujours les subventions promises par le gouvernement. Les parents d’élèves n’entendent pas apporter une contribution pour venir en aide aux écoles, mais demandent au gouvernement d’assumer ses responsabilités. Pour obliger le gouvernement à répondre de ses engagements, l’union nationale des associations des parents d’élèves a décidé de demander aux parents d’élèves de chaque département de porter leurs revendications vers les autorités compétentes.

Inès ZOUNNON