Spread the love
liliane-P.
Liliane Ploumen

Du tête à tête ayant eu lieu ce Jeudi 09 Juillet 2015 entre la Ministre du Commerce Extérieur et de la Coopération au développement néerlandaise, Liliane Ploumen, Yayi Boni et son Premier-Ministre Lionel Zinsou, il ressort que la condition sine qua non pour que la Coopération bénino-néerlandaise reprenne est l’urgence pour le Bénin d’établir toute la vérité sur l’affaire de détournement des quatre (4) millions d’euros du Projet pluriannuel d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement. Devant la complexité de cette affaire, Liliane Ploumen aux sorties de son entretien avec le Chef de l’Etat a confié à la presse : « C’est une décision difficile qu’on a prise. Les populations bénéficiaires n’en sont pour rien. Mais nous devrions arrêter la coopération pour clarifier la situation». Aussi, l’hôte néerlandaise a-t-elle appelé le gouvernement béninois à prendre ses responsabilités en prenant des mesures politiques et judiciaires.

Ce dossier de détournement des fonds hollandais avait éclaté le 08 Mai 2015 suite au rapport du 7e audit du Ppea réalisé par le Cabinet Fiducia Consulting group qui a révélé de graves irrégularités. Ce qui a conduit le Royaume des Pays-Bas à réagir via un communiqué émis par son Ambassade au Bénin pour dénoncer la mauvaise gestion des fonds qu’elle a alloués au Bénin à travers le Programme pluriannuel d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement (Ppea-II). Barthélémy Dahoga Kassa en tant que Ministre de l’énergie, des recherches pétrolières et minières, de l’eau et du développement des énergies renouvelables a du démissionner du gouvernement. En outre, le gouvernement a engagé un audit pour clarifier le scandale qui vaut environ trois milliards de nos francs. Le rapport d’audit sur ledit scandale devrait être disponible le 17 Juillet prochain.

 Inès Zounnon