Spread the love

BAC-UEMOAPlusieurs pays de la sous-région démarrent ce mercredi la phase écrite de l’examen du Baccalauréat. C’est le cas des pays membres de l’Uemoa et de la France. Dans l’espace Uemoa, des innovations ont été apportées.

 Sept pays de l’espace monétaire ouest – africain en plus du Bénin sont ainsi dans la même logique de composition des épreuves écrites du Baccalauréat. Il s’agit de la Côte-d’Ivoire, du Burkina-Faso, du Sénégal, du Mali, du Niger, du Togo et de la Guinée-Bissau. Pour rendre plus performante cette décision, les pays membres de l’Uemoa ont initié un séminaire ministériel d’information et de sensibilisation qui s’est tenu du 3 au 6 mars de cette année à Abidjan. Au cours de cet atelier, les experts de l’Education ont annoncé que la phase pilote de l’organisation des épreuves communautaires vont démarrer dès 2018, avec les disciplines du français, de l’histoire-géographie, des sciences de la vie et de la terre et des mathématiques. Cette décision d’organiser l’examen à la même date va certainement empêcher des candidats qui allaient de pays en pays pour passer ce premier diplôme universitaire. La volonté d’avoir des épreuves communes en 2018 serait une autre avancée vers l’intégration des 8 pays de la zone Uemoa. Il faut souligner que l’examen du Baccalauréat a également démarré en France ce mercredi. Ils seront des centaines de milliers de candidats à passer le Bac dans l’Hexagone.

 Judith Rolande Capo-Chichi