Spread the love
yayi_B4
Le président Yayi Boni

Le Président Yayi Boni et son homologue nigérien ont lancé hier la réhabilitation du chemin de fer Cotonou-Malanville en jonction avec Gaya. Projet à caractère sous-régional, outil de développement économique et social, cette boucle ferroviaire de 2500km a pour objectif de connecter les 5 capitales économiques des pays concernés et d’améliorer leurs échanges commerciaux. Pour le Président Yayi Boni, cette boucle ferroviaire est la matérialisation de l’un des nombreux projets à réaliser. (Lire l’intégralité du discours du président Yayi Boni.)

 « Comme l’a dit mon cher frère, le Président Issifou, c’est un grand jour pour nous. Il l’a si bien dit, il a touché le cœur des uns et des autres en parlant de l’espoir affiché par le peuple nigérien qui, pendant 80 ans, a attendu ce train. Je pense que c’est un jour inoubliable. Et les actes que nous posons actuellement, sont entrés dans l’immortalité parce que non périssables. L’histoire nous donnera raison quelles que soient les difficultés auxquelles nous sommes confrontées. Monsieur le Président, le peuple béninois a toujours souhaité la renaissance des rails parce que sans les rails, il n’y a pas de développement. Il se fait que ce jour où nous nous retrouvons au Burkina, en présence de nos chers collègues, nous avons juré, la main sur le cœur, rebâtir ce méga projet du siècle que nous appelons « la banque ferroviaire : Abidjan- Ouaga-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé ». C’est l’un des projets reconnus au sein de la CEDEAO en appui avec bientôt cette autoroute qui se prépare et qui doit relier Lagos à Abidjan en passant par Cotonou, Lomé, Accra et Abidjan. Monsieur le Président, on vous connaît comme un homme de développement. Mes chers amis, ce que le Président a dit m’engage. Il a traduit fidèlement ce que nous avons arrêté jusqu’ici. Aujourd’hui, cette boucle ferroviaire s’inscrit parfaitement dans cette vision qui doit mettre en relief ces grands projets que nous appelons de tous nos vœux. Un projet mobilisateur avec le tronçon. Mobilisateur parce qu’il s’agit d’un certain nombre d’Etats indépendants qui ont tenté d’améliorer les conditions de vie des populations. Mobilisateur parce que animé par un consortium diversifié dont le rôle fondamental est joué par le Groupe Bolloré reconnu pour la diversité de ses relations, le professionnalisme et la compétence. Mobilisateur parce que intégrant également le secteur sous-régional, béninois, nigérien et autres. Merci aux privés qui veulent nous accompagner. Au Bénin par exemple, on est en train de parler de Samuel DOSSOU. Je suis sûr qu’au Niger, le Président est en train de faire la promotion du projet. »

Transcription : Paix CLEDJO