Spread the love
Emmanuel Tiando, Président de la Céna
Le Président de la Céna, Emmanuel Tiando accuse Freddy Houngbédji de gestion opaque

Océan Fm : Mr le président ! Confirmez-vous la destitution du Coordonnateur du budget de la Céna Freddy Houngbédji?

 Pdt Tiando : Oui je confirme. La plénière a estimé que la méthode de gestion du Coordonnateur du budget n’est conforme ni règlement intérieur ni aux dispositions du Code électoral à savoir que la gestion doit être faite de façon transparente et collégiale. A partir de ce moment, la plénière a estimé qu’elle ne pouvait plus maintenir sa confiance au Coordonnateur du budget. Ce sont les conséquences des comportements tendant à ne pas rendre compte. Quand vous faites une gestion solitaire et non transparente, vous ne rendez pas compte ni au président de l’institution, ni au bureau de l’institution, ni à la plénière, qu’est-ce qu’on peut faire ? Et si vous ne rendez pas compte, vous vous rendez dans un processus de défiance vis-à-vis de l’ensemble de l’institution. Or, la Céna est une institution où l’esprit de collégialité doit constamment prévaloir. S’il n’y a plus cet esprit de collégialité surtout que le Coordonnateur du budget est au centre de toutes les activités, on ne peut pas continuer à gérer l’institution dans ces conditions. C’est ça qui a poussé les membres de la Céna à retirer leur confiance à monsieur Freddy Houngbédji.

 Et quelle sera la suite?

Il y aura une nouvelle élection, un nouveau Coordonnateur. Pour l’instant je ne peux pas vous dire quand. Il faut que la plénière puisse décider du jour. Ce qui a été fait, c’est de retirer la confiance de la plénière vis-à-vis du Coordonnateur du budget.

Est-ce que vous pouvez nous donner un cas de malversation que les membres de la Céna lui reprochent ?

Lorsque le bureau se retrouve à l’issue d’un travail qui a été fait par les cadres, pour identifier les imprimeurs, à même de pouvoir effectuer les travaux d’impressions des bulletins, le bureau se réunit et décide. Voilà à peu près les imprimeurs qui sont à même de faire ce travail. Le Coordonateur du budget est là, présent à la réunion du bureau. Ces décisions sont prises en sa présence. Mais de façon unilatérale, il va choisir d’autres imprimeurs sans rien dire à personne, comment on appelle ça ? Lorsque la plénière se réunit et elle décide de mener une action et que le Coordonnateur du budget refuse de mettre en œuvre cette activité qui a été décidée, comment on appelle ça ? Durant les deux élections, on avait envisagé avec l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) d’installer une salle de presse pour les journalistes. Est-ce que vous aviez eu l’occasion de voir ça ? Qui en est responsable ? C’est le Coordonnateur du budget qui est chargé de cela. Mais, depuis plus de trois mois, on n’a jamais eu ça. Alors comment la Céna peut-elle fonctionner comme ça ? Cee sont des exemples que je donne, il y en a d’autres.

 Donc vous avaliez les couleuvres depuis longtemps ?

Non, ce n’est pas avaler des couleuvres. Moi, je n’avale pas des couleuvres. On était dans une situation où il fallait organiser les élections parce que si on n’organisait pas les élections, ce serait encore un autre problème. Nous avons donc accepté de supporter tout ça. Maintenant que les élections sont finies, la plénière a pris ses responsabilités.

 Propos recueillis par : Rachida Houssou

Transcription : Marcus Koudjènoumè

 Réaction de Freddy Houngbédji

Océan Fm : Quelle est votre version des faits au sujet de votre destitution ?

 Freddy Houngbédji : Non ! Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer sur les médias. Quand je déciderai de le faire, je le ferai au moment opportun.

 Donc vous n’aviez rien à dire pour infirmer ou confirmer l’information ?

Oui j’ai été destitué de mon poste de Coordonnateur par la plénière.

 Il paraît que vous faites une gestion cavalière et non transparente ? Est-ce que vous vous reconnaissez dans ces reproches ?

Vous pensez que je puisse faire une gestion non transparente ? Non. Mais j’attends. Car, pour l’instant, on ne m’a pas encore dit pourquoi on m’a destitué. Qu’est-ce que vous appelez gestion solitaire ? C’est une simple allégation. Je ne me reconnais pas dans ces accusations et je défie quiconque de me démontrer le contraire.

 Vous prévoyez enclencher une procédure ?

On verra bien. Je ne suis pas encore à ce stade.

Propos recueillis par : R. H.

Transcription : M. K.