Spread the love
auto-ecole
Les promoteurs d’auto-école en désaccord avec le Dg Anatt

Dans leur camp, la tension est toujours vive. Ils n’entendent pas baisser les bras face à l’Agence nationale des transports terrestres qui, elle aussi, maintient sa position. Interrogé, Falilou Olaomikpekoun, Secrétaire général de la Fédération des auto-écoles agréées du Bénin, a balayé du revers de la main, les explications du Dg/ Agbéva. Pour lui, pas question de reculer tant les engagements pris ne sont pas respectés.

A écouter Falilou Olaomikpekoun de la Fédération des auto-écoles agréées du Bénin, « l’Anatt n’a pas respecté ses engagements ». Il est d’accord sur le montant de 20 mille Fcfa. Cela  ne pose pas problème, car il a été fixé de façon unanime par toutes les parties, a-t-il indiqué. Seulement, a-t-il précisé, l’augmentation des frais d’inscription devait entraîner automatiquement le changement du format du permis. Et si l’Anatt n’est pas encore prête pour délivrer les cartes avec le nouveau format, elle n’a qu’à arrêter de percevoir 20 mille Fcfa. « Le format n’a pas changé alors que depuis janvier le paiement se fait. Nous avons demandé le spécimen et le délai de démarrage de la délivrance des permis sur carte sésame. Mais on ne nous a pas rassurés », a indiqué Falilou Olaomikpekoun. L’autre sujet qui constitue la pomme de discorde a rapport avec ce que les candidats recalés doivent payer. « Nous avons fait un travail et décidé de quelque chose que le rapport final n’a pas pris en compte. Nous l’avons contesté et signifié au Dg par trois fois que le rapport n’a pas tout dit. Il nous a convoqués pour modifier le rapport. Mais, c’était devant ses collaborateurs et non le Directeur de cabinet qui représente le Ministre dans ladite commission », a expliqué Falilou Olaomikpekoun qui a dit que l’administration est restée sur sa position qui est que les recalés doivent payer le même montant que les nouveaux candidats. Pour lui, celui qui reprend avait déjà payé pour avoir la carte Sésame et ne doit plus payer doublement. Il estime que l’Anatt doit revoir sa position pour ne pas pénaliser les candidats. «  On ne peut pas comparer les examens académiques au permis de conduire, car la Dob n’a pas demandé des frais supplémentaires pour revoir la forme des convocations à donner aux candidats au Bac…Le permis ce n’est pas pour vous et moi. Le permis c’est ceux qui ont raté des choses dans la vie et veulent se rattraper », a clamé le Secrétaire général de la Faab. Pour ce qui est des étrangers, la décision de l’Anatt pénalise les promoteurs d’auto-école d’autant plus que cela réduit le nombre de candidats et freine les activités. « On ne doit pas faire de l’exclusion », dira-t-il pour rectifier qu’on ne doit pas fixer un montant aux étrangers sans penser aux Béninois qui sont dans d’autres pays. Le montant de 40 mille Fcfa fixé pour les étrangers doit être revu à la baisse, d’après ses déclarations.
 La motion de grève sera levée
 Pour le mois qui est en cours, les examens auront lieu normalement ; « car la base a demandé de lever la motion », selon le SG/Faab. Mais cela ne veut pas dire que la garde est baissée. Il a dit qu’ils aviseront après les examens par rapport à la conduite à tenir. A la question de savoir s’ils ont fait des démarches à l’endroit du ministre de tutelle, il a répondu : «  Le ministre ne nous a pas encore reçus. On va le relancer ».
 F F