Spread the love
ROIS-OUEME
Les Rois et têtes couronnées de l’Ouémé et du Plateau

Les Rois et têtes couronnées de l’Ouémé et du Plateau, membres du haut conseil des Rois et de la chefferie traditionnelle du Bénin étaient dans la journée de ce mardi 04 Août 2015 au Palais de sa majesté Signon Adékiloumon, roi central de la vallée à Adjohoun. L’objectif de cette concertation qui a rassemblée toutes les têtes couronnées de ces deux départements du Bénin, s’inscrit dans le cadre de l’élaboration des critères de sélection du prochain président de la République du Bénin dans le strict respect des normes ancestrales, spirituelles et endogènes. (Lire ci-dessous l’intégralité de leur déclaration).

« Chers amis,

Têtes couronnées Chers amis journalistes Mesdames et messieurs,

Fils et filles de l’Ouémé-Plateau Chers concitoyens

Au regard de l’histoire et en témoignage à l’ordre et la discipline propres à nos ancêtres dans la conduite des affaires de la cité ; nous avons décidé ce jour Mardi 04 Août 2015, ceci aux lendemains de la célébration du 55ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance,  de donner de la voix. Car, comme on dit couramment chez nous : Baba MadjêKôbadjè ! Ainsi, après maintes réflexions, nous avons pris la résolution de faire en sorte que plus rien ne soient comme avant ! En effet, Nous rois, têtes couronnées et chefs traditionnels de l’Ouémé-Plateau,  avons  décidé depuis quelques mois d’élaborer et de définir les critères de sélection de l’homme devant prétendre à la destinée suprême de notre pays le Bénin. Ceci, dans le strict respect des normes ancestrales, spirituelles et endogènes. Il ne s’agit pas de critères fantaisistes, mais de données traditionnellement élaborées et basées sur les réalités culturelles et cultuelles de notre pays.

La question fondamentale dans cette dynamique sera de savoir qui pourrait garantir la paix, la sécurité, le développement et surtout l’union des fils et filles de ce pays dès le 06 Avril 2016 ? A cette question, des collèges de dignitaires, de chefs traditionnels, de rois et autres têtes couronnées avertis, essaient de répondre par la consultation des mânes de nos ancêtres.  Nous nous portons disponibles à recevoir quiconque entend se soumettre à cet exercice traditionnel avant de prétendre à la gestion de notre pays, car pour nous, celui qui  ne reconnaîtra pas le respect et la déférence dues à l’autorité traditionnelle ne saurait  s’engager dans la dynamique de gestion du pouvoir public suprême. En conséquence, celui-là ne sauraient compter sur notre soutien, car il est temps pour nous, de remettre la tradition dans son rôle afin de garantir à nos compatriotes des choix justes et prometteurs d’un avenir radieux pour chacun et pour tous. De toute évidence, il urge pour nous de repenser le profil du point de vue spirituel du prochain président de la République. Du reste, l’expérience a montré depuis quelques années, que les têtes couronnées ne sont plus l’objet de l’attention soutenue de nos autorités. Nous sommes confinés dans notre rôle restrictif d’acteurs de la société civile et Dieu sait que nos propositions ne sont pas prises en compte, malgré notre volonté d’accompagner de façon responsable les autorités officielles de notre pays. Cet état de chose, vous vous en doutez certainement, dénote du niveau de dévalorisation de nos chefferies traditionnelles et surtout du manque de considération de plus en plus criard à l’égard de nos têtes couronnées.

Faut-il le rappeler, l’initiative de ce jour  tient sa source de la nécessité de ne pas confier la destinée de notre pays à n’importe qui. Soyez rassurés, un travail minutieux se fait déjà et devra se
poursuivre au fil des déclarations de candidatures pour arriver aux critères précis sans lesquels un candidat à l’élection présidentielle ne saurait compter sur notre appui, car c’est l’avenir de nos enfants et le destin de tout un peuple qui se joue. Au passage, nous voudrions aussi par ce canal rappeler très aimablement au Président de la République les promesses faites aux têtes couronnées de ce pays pour lui dire que nous sommes toujours dans l’attente de la réalisation de ses engagements vis-à-vis de nos couronnes. Il n’est jamais trop tard pour bien faire et nous comptons sur la clairvoyance du chef de l’Etat pour réparer un tant soit peu l’injustice. Nous avons juré de l’accompagner de toutes nos prières dans la conduite des affaires de notre pays et nous tenons notre promesse quoique cela nous coûte !

Au sujet de l’actualité sociopolitique dans notre pays, nous tenons d’abord à saluer l’ensemble de la classe politique nationale pour le maintien de la paix et de la quiétude nationale malgré tout. C’est aussi le lieu de féliciter les différents maires élus déjà installés et ceux en cours d’installation. Du reste, c’est ensemble que nous relèverons les défis de développement de notre pays, dans le respect de la tradition et la culture de l’unité nationale.

Vive les chefferies traditionnelles au Bénin !

Vive les rois et têtes couronnées de l’Ouémé-Plateau

Vive le Bénin Je vous remercie ! »