Spread the love
Vue de l'entré du Parc national de la Pendjari
Vue de l’entré du Parc national de la Pendjari

Le capitaine Patrice Trèkpo des eaux, forêts et chasse qui a écopé d’un arrêt de rigueur de 45 jours après son passage sur une chaîne de télévision privé reçoit du soutien. Le Syndical National des Eaux-Forets et Chasse Syna-efc dont il est le secrétaire général en collaboration avec le syndicat des forestiers du Bénin invite les autres centrales et confédérations syndicale à libérer Patrice Trèkpo. Ceci à travers une correspondance en date du  mercredi 6 septembre 2017 dont l’objet est intitulé  « Violation des libertés syndicales des fonctionnaires des eaux, forets et chasse ». Pour les auteurs de ladite correspondance, la sanction qu’a écopée leur camarade serait arbitraire. Lors de son passage sur l’émission télévisée, le capitaine s’était prononcé sur des sujets tels-que la gestion des carrières des agents forestiers et l’affermage du parc national Pendjari désormais sous le contrôle de African Park Network. Des allégations que sa hiérarchie a balayées d’un revers de main en apportant des preuves lors d’une conférence de presse le mardi 5 septembre dernier. Sa sanction serait donc la conséquence de ces propos sans fondement.

 Véronique Gbéwolo (stag)