Spread the love
Le Sg Paul Essè Iko refuse de signer la charte sur le forum du dialogue social
Le Sg Paul Essè Iko refuse de signer la charte sur le forum du dialogue social

Les centrales et confédérations syndicales ont refusé de signer la charte sociale devant conclure les travaux du forum sur le dialogue social. A l’initiative du Haut commissariat à la gouvernance concertée, les partenaires sociaux, les acteurs de la société civile, les membres de l’administration publique et les partenaires techniques et financiers sont réunis depuis mardi dernier au Palais des congrès de Cotonou. La rencontre visait à instaurer un nouveau cadre de dialogue social entre le gouvernement et les mouvements syndicaux. Alors que les travaux devraient s’achever cet après-midi, par la signature d’une charte sociale, les responsables syndicaux ont refusé d’apposer leur signature au bas du document.

La Cstb de Paul Essè Iko émet de sérieuses réserves sur la volonté du gouvernement à mettre en application les conclusions du forum. « La Cstb marque, alors, un doute sur le fait que cette charte puisse être mise en œuvre par le gouvernement ». Elle exige la non promulgation de la loi portant statut général des agents de la fonction publique et son retour au comité paritaire gouvernement-syndicat, pour sa relecture, le limogeage immédiat de Placide Azandé de son poste de ministre de l’intérieur, le « rétablissement de la Cstb dans ses droit au Conseil économique et social » et le payement aux enseignants des 1,25 prévus par le décret 505. Les autres responsables des centrales et confédérations syndicales ne sont pas prononcés sur les raisons de leur refus à signer la charte sociale.

Ce refus des syndicalistes est un camouflet pour Lionel Zinsou, le premier ministre qui a lancé le forum à grands renfort médiatique.