Spread the love

Adam_Boni_tessi2Après plusieurs activités de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication boycottés par les conseillers, ces derniers ont finalement procédé hier mardi 20 octobre 2015 au démarrage des travaux de la deuxième session de l’institution. Une session lancée par le président de l’institution en l’absence des conseillers le 29 septembre dernier.

Les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) ont répondu à l’appel de leur président. Ceci, afin de bien conduire les travaux de la deuxième session ordinaire de l’année 2015 de l’institution. Et pour le compte de la session qui s’est ouverte hier, il sera question de proposer des lois afin de les formaliser et d’œuvrer pour leur application à l’élection présidentielle de février 2016. Le président Adam Boni Tessi à l’entame de la session s’est réjoui de la reprise normale des travaux de l’institution après tous les événements qui se sont produits les 1er et 29 septembre derniers. «Tout ce que nous demandions, c’est qu’on puisse nous reconnaître le minimum auquel nous avons droit et des démarches ont été faites de concert, en toute collégialité», a-t-il souligné. Le président de la Haac a déclaré à ses pairs que le reste des doléances qui ont été promis par le gouvernement est en cours de négociation. Soulignons que les conseillers de la Haac ont boycotté les 1 et 29 septembre dernier, les sessions de l’institution pour exiger l’amélioration de leur condition de travail.

                                                                                             Judith Rolande Capo-Chichi