Spread the love

Roussin-MichelLe président nigérien et son homologue béninois ont procédé hier au lancement des travaux de réhabilitation de la liaison ferroviaire Cotonou-Parakou. Ces travaux concernent l’extension du chemin de fer jusqu’à Malanville. L’initiative rentre dans le cadre de l’intégration des deux nations pour la facilitation des échanges commerciaux entre le Bénin et le Niger. Le groupe Bolloré qui d’ailleurs est le principal financier de ladite activité a mis son expertise dans la réalisation dudit projet. (Lire un extrait de la déclaration de Michel Roussin, représentant le groupe Bolloré).

 « Un certain nombre d’impératifs techniques ont été demandés par les autorités des deux pays. Nous les respecterons. Bien évidemment, l’écartement des voies a été évoqué. Nous irons vers le respect du standard international. Le Président de la République du Bénin a souhaité que très rapidement sans interrompre le fil du rail, le groupe Bolloré prenne ses responsabilités et se lance dans cette partie de l’équipement du réseau.  Les engagements que je prends ici devant les deux chefs d’Etats, des membres du gouvernement, devant vous tous surtout qui attendez ce train, depuis longtemps nous ne vous décevrons pas. Vous pourrez compter sur le groupe Bolloré. Nous ne sommes pas des amateurs, nous sommes des professionnels, nous le démontrerons, nous sommes aussi très attentifs au bien-être des populations et vous l’avez vu, une image vaut dix mille mots que le « blue solution » apporte une qualité de vie à ceux qui sont sur cet itinéraire du chemin de fer ».

Aldo Gaspard Ba