Spread the love

turbine-agazLa centrale Electrique de Maria-Gléta sera opérationnelle au plus tard le 15 mars prochain. L’information a été donnée hier par l’ambassadeur du Bénin près les Etats-Unis après l’audience que le chef de l’Etat Yayi Boni lui a accordée. Oumar Arouna a expliqué que l’opérateur en charge de l’usine est actuellement à Cotonou et que des instructions fermes venant du président de la République ont été données afin que les turbines à gaz puissent fonctionner. Le projet d’acquisition d’une centrale électrique par le Bénin a été initié à la suite de la crise énergétique de 2008 où il a été question de disposer au départ de quarante mégawatts mais ceci a été porté plus tard à quatre-vingt. Selon le ministre de l’énergie Barthélémy Kassa, le retard accusé dans la mise en œuvre de cette construction est en grande partie dû à la qualité du contrat signé en 2008 par l’ancien conseiller technique Tchékété du chef de l’Etat et certains cadres du ministère de l’énergie. Les turbines à gaz de Maria Gleta construite pour près de 45 milliards francs Cfa sont en mode ralenti faute de la disponibilité du gaz. Barthélémy Kassa affirme que ce gaz est désormais disponible et que la population peut pousser un ouf de soulagement d’ici mi-mars. A rappeler que des promesses du genre ont été déjà faites à plusieurs reprises même par le chef de l’Etat qui avait donné une assurance l’année dernière suite à sa rencontre avec son homologue du Ghana, un pays qui a fait la découverte d’importantes réserves de gaz. En attendant mi-mars, les béninois peuvent continuer de subir les affres du délestage qui a actuellement droit de citer.

Marcus Koudjènoumè