Spread the love
INES-ABOH-HOUESSOU
La Secrétaire générale de la présidence de la République, Inès Aboh Houessou

La présidence de la République porte un démenti contre les journaux qui ont publié le vendredi dernier dans leur parution l’information selon laquelle François Hollande lors de sa visite au Bénin aurait refusé de signer la convention de concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey. C’est à travers une déclaration lue sur le plateau de la télévision nationale par la secrétaire générale de la présidence de la République Inès Aboh Houessou. Elle a par ailleurs  invité les journalistes à faire preuve de professionnalisme lors du traitement de l’information. « Lire l’intégralité de sa déclaration».

 « Certains organes de la presse écrite dans leur parution du vendredi 3 juillet 2015, ont diffusé des informations selon lesquelles son Excellence M. François Hollande Président de la République Française aurait refusé de signer ou de participer à la signature de la convention de concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey. Le secrétariat général de la présidence de la République, tient à porter à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que ces informations ne sont pas fondées. Car il n’a jamais été question dans l’agenda du président de la république française d’une quelconque signature de convention relative à la boucle ferroviaire. En effet, le programme de visite d’Etat au Bénin du Président de la République Française ne fait nullement mention d’une telle convention et son excellence M. François Hollande, Président d la République Française n’est pas signataire des conventions de concessions qui sont d’ailleurs en cours de finalisation. Je voudrais rappeler que les seules signataires de cette convention de concessions du tronçon du chemin de fer Cotonou-Niamey sont les représentants des Etats du Niger et du Bénin ainsi que celui du groupe Bolloré. Par ailleurs, notre compatriote Samuel Dossou Aworè est impliqué dans le projet. Au demeurant, le projet de la boucle ferroviaire ouest africaine qui dépasse de loin le tronçon Parakou-Niamey a le soutien des partenaires au développement et de la sous-région Ouest Africaine. En conséquence, Le secrétariat général de la Présidence de la République invite les auteurs desdits articles à beaucoup plus de professionnalisme pour une meilleure information de nos populations ».

Fait à Cotonou, le 3 juillet 2015,

A signé la secrétaire générale de la présidence de la République.

Inès Aboh Houessou.