Spread the love

Christophe-VignigbéLe directeur du Fonds national de promotion de l’entreprise et de l’emploi des jeunes (Fnpeej), Christophe Vignigbé et porte parole du candidat Lionel Zinsou à l’élection présidentielle de février 2016, a effectué ce dimanche 13 décembre une sortie médiatique à l’infosec de Cotonou. Cette sortie qui intervient moins d’une semaine après la sortie du groupe nouvelle marche soyons nous – mêmes a été l’occasion pour Christophe Vignigbé de répondre aux allégations portées contre la candidature du premier ministre Lionel Zinsou à l’élection présidentielle de février 2016.

 Pour le porte parole de Lionel Zinsou,Christophe Vigningbé , les allégations contre la procédure du candidat des fcbe, par le groupe nouvelle marche soyons nous – mêmes, au cours de sa sortie médiatique n’ont pas lieu d’être. Selon lui, elle n’est que la résultante d’une vaste campagne de sabotage, d’intoxication et de manipulation, de désinformation et de dénigrement contre Lionel Zinsou. Qualifiant cette sortie d’inopportune, Christophe Vigningbé a précisé que Le groupe nouvelle marche soyons nous-mêmes, n’a pas été mandaté par les forces cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe). S’adressant aux membres de ce groupe dont Alexandre hountondji, Marcel de Souza et karimou Chabi Sika, il les a invités à se conformer à la discipline du groupe car Lionel Zinsou est le candidat qui a été choisi de façon démocratique. « C’est lui, le candidat de l’unité nationale et du consensus, le candidat Lionel Zinsou est le fruit d’un large consensus » a-t-il poursuivi. Sa porte n’est pas fermée parlant du premier ministre et il est disponible pour parler avec tout le monde. Les candidats écartés n’en sont pas moins incapables mais parmi eux ayant reçu l’onction des Fcbe, sa candidature ne souffre d’aucuns problèmes face aux allégations distillées ça et là : « Monsieur Lionel Zinsou n’a jamais été membre du parti socialiste français. Jamais ! Il est bel et bien membre des Forces cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) ». Il faut mettre fin aux débats racistes qui n’honorent pas le pays et faire place au débat, le vrai débat et surtout le recentrer selon Christophe Vignigbé. « Lionel Zinsou, lui, espoir de la jeunesse est prêt à relever les défis auxquels la nation fait face ». a-t-il ajouté en fin de propos.

Léonce ADJEVI