Spread the love
 ZINSOU-LIO« Pas de panique, tout se passe bien. Je n’ai rien et les autres passagers également. Il y avait juste eu négligence, mais à présent, ça va. Ce n’est pas la première fois que nous atterrissons au stade de Djougou avec l’hélicoptère, mais actuellement, il y a des travaux en cours sur le stade. Si on avait été informé, on aurait pu éviter ce drame. Mais cela ne doit pas m’empêcher de continuer ma mission. La République doit passer avant tout. Les hommes passent, mais les institutions demeurent. Hugues, je t’ai déjà dit que je n’avais peur de rien, même pas de la mort et c’est cela qui me stimule dans tout ce que je fais et c’est aussi ça qui fait que je réussi souvent… »