Spread the love

logo-ofpaL’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) renforce depuis hier mercredi 28 septembre 2016 à Cotonou les capacités de ses points focaux sur la gestion des nouveaux défis de l’administration publique en Afrique. Prévue pour durer trois jours, la formation a été ouverte par le directeur de cabinet du ministre de la fonction publique, David Vidéhouénou.  

‘’Contribution des points focaux dans la conduite efficace des processus de modernisation des administrations et fonctions publiques des Etats membres’’. C’est le thème retenu à l’occasion de ce séminaire qui se déroulera du 28 au 30 septembre 2016. Selon l’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines, la lenteur et le retard sont les principaux maux qui minent aujourd’hui l’administration publique africaine. En initiant la rencontre de Cotonou, l’institution veut conduire le processus de modernisation des administrations et fonctions publiques en cours dans les états membres. Pour David vidéhouénou représentant le ministre de la fonction publique aux assises,  : « nous assistons aujourd’hui dans nos pays à un clientélisme syndical qui procède de la volonté des centrales syndicales parfois à ne voir que la satisfaction de revendication au lieu d’être un instrument de développement ». A l’en croire,  les services publics doivent être désormais en mesure d’évoluer avec leur temps pour  répondre efficacement aux besoins moraux des usagers et adapter leur implantation en fonction des attentes des populations. Rappelons l’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (Ofpa) a aujourd’hui 22 ans. Il ambitionne de rénover les années à venir les administrations publiques de ses états membres.

Léonce ADJEVI