Spread the love
nazaire-sadoLa proposition de loi de l’Honorable Nazaire Sado veut réglementer un fait de société : les dépenses onéreuses des  cérémonies, appelées « Agô ». Il faut dire que ce phénomène est en recrudescence  dans notre société. Longtemps attendue au Parlement,  la fameuse loi a atterri, il y a seulement quelques jours sur la table du président de l’Assemblée nationale. A l’occasion de l’ouverture de la 5ème session extraordinaire qui s’est ouverte, hier, Adrien Houngbédji, l’a affectée, d’abord, à la Commission des lois, quant au fonds et à la Commission du plan, pour avis.  Juste après des récriminations ont commencé dans l’Hémicycle. L’intervention du président de la Commission du plan,   Michel Abimbola, a fait changer d’avis au président de l’Assemblée nationale, qui a alors rectifié sa décision. Ladite loi sera plutôt confiée, à la Commission C4, chargée des Affaires sociales, car l’impact social de la loi est évident. S’il arrivait que l’avis de la commission C4 soit défavorable, le vote de la loi Sado, sera  mal en point. Ce qui n’empêcherait pas la plénière de décider du sort de cette loi, qui soulève déjà des vagues. Son examen sera-t-il validé ou non ? Wait and see !
MA