Spread the love

ASSEMBLEE-2A l’issue de la plénière d’hier jeudi 13 octobre 2016, les députés ont, presque à l’unanimité, voté le projet de loi portant sur la concurrence en République du Bénin et ratifié l’accord de Paris relatif aux changements climatiques.

Les députés de la 7ème législature ont poursuivi, hier jeudi 13 octobre 2016, au Palais des gouverneurs l’examen du projet de loi  relative à la concurrence. Le travail entamé la veille a été achevé avec le vote du texte, à l’exception du député Lucien Houngnibo qui s’est abstenu. Dans ses explications, il a laissé entendre qu’il s’est abstenu, parce qu’il n’a pas pu faire passer son amendement sur une des dispositions de la loi. En effet, les observations de fond de certains élus ont permis d’améliorer la qualité du texte de loi. Ainsi, l’arsenal juridique du pays s’est enrichi depuis hier de la loi sur la concurrence. Sa promulgation va-t-il inverser la tendance dans un contexte où  l’informel prend le pas sur le formel ? On peut espérer un changement avec ce nouvel instrument. Après ce vote, la plénière a poursuivi ses travaux et a ratifié l’accord de Paris portant sur les changements climatiques. Le Parlement, par ce vote, inscrit le Bénin sur la plateforme des pays ayant pris part à la Cop 21, à Paris, et qui ont commencé par adhérer à cet accord. Rappelons que les gros pollueurs du monde, l’Inde, les Etats-Unis et la Chine, ont déjà ratifié l’accord de Paris.

Martin Aïhonnou (Coll)