Spread the love
Le chef de l'Etat perd de plus en plus le contrôle de sa troupe
Le chef de l’Etat perd de plus en plus le contrôle de sa troupe

On se doutait que les positionnements au sein des Forces cauris pour un Bénin émergent pour les législatives seraient des plus difficiles. On ne s’y est pas trompé. L’idée de renouvellement de l’Alliance par le chef de l’Etat a abouti à un positionnement risqué pour certains ténors, même parmi ceux qu’on considérait comme ses plus proches lieutenants. C’est le cas de Orou-Sé Guéné. Le député Fcbe de la 7ème circonscription a préféré tenter sa chance avec l’Union du Bénin (Ub) de son collègue Lucien Hougnibo. Zéphirin Kindjanhoudé sera candidat avec l’Union pour la démocratie et le développement (Udd).

De même, malgré les dernières discussions que Gregoire Laourou a tenu avec la Boni Yayi, il ne sera pas présent sur la liste des Fcbe ; le chef de l’Etat lui préférant le ministre des finances Komi Koutché comme tête de liste, dans la 9ème circonscription (Bantè, Savalou et Dassa). C’est sous les couleurs de l’alliance « Eclaireur », créée il y a juste une semaine, et présidée par Edmond Agoua, que l’ancien ministre des finances ira aux législatives.

Les députés élus en 2011 sous la bannière des Forces cauris pour un Bénin émergent et qui sont tombés en disgrâce avec le pouvoir sont aussi sur la ligne de départ, mais sur différentes listes. Candide Azannai a été récupéré par l’Union fait la nation pour être tête de liste dans la 16ème circonscription électorale (1er au 6ème arrondissement de Cotonou). Nicaise Fagnon, lui a préféré faire cavalier seul en fondant l’Union des Forces Engagées pour la Démocratie et le Développement (UFEDD-Bénin). Le président de l’Assemblée nationale Mathurin Nago et Hélène Kêkê, deux autres anciens Fcbe ont mis sur pied l’alliance « Forces Démocratiques Unis (FDU) » sous laquelle, ils se présentent.

Abib Ishola Arouna