Spread the love
Ce sourire est trompeur. Mathias Gbèdan a des ennuis avec la justice
Ce sourire est trompeur. Mathias Gbèdan

L’Union des Jeunes Engagés pour le Progrès de Tchonvi, une localité située dans la commune de Semè-Podji dénonce le processus actuel du lotissement de leur localité. L’UJEP-Tchonvi s’interroge sur la précipitation du lotissement en cette veille d’élection locale, communale et municipale et. D’après les membres de ce regroupement, l’opération ne se déroule pas dans les requise par la loi. (Lire le communiqué de presse de l’UJEP-Tchonvi)

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les populations du village de Tchonvi dénoncent la gestion scandaleuse du processus de lotissement dans l’Arrondissement d’Ekpè

Les travaux de lotissement dans le Village de Tchonvi se déroulent dans une opacité déconcertante, sans la participation des populations. C’est alors que depuis quelques jours, la population assiste avec consternation à la pose des bornes des voies du village, sans aucun respect des étapes préalables du lotissement. Les enquêtes commodo et incommodo et l’affichage du plan voirie n’ont jamais été une réalité dans ce village. Il s’agit d’une atteinte grave aux dispositions de l’arrêté n°0023/MEHU/DC/ du 22 octobre 1996 définissant les prescriptions minimales à observer en matière de lotissement en République du Bénin.

Cette situation n’est pas loin de conduire au soulèvement desdites populations et à l’insécurité foncière dans le village. La population de Tchonvi consciente des avantages certains que leur procurerait le lotissement de leur localité, est favorable à un processus de lotissement participatif et bien coordonné.

L’Union des Jeunes Engages pour le Progrès de Tchonvi (UJEP-TCHONVI), indépendante de toute tendance politique, appelle l’attention des Autorités locales, du Maire de la Commune de Sèmè-Podji et du Préfet des Départements de l’Ouémé et du Plateau, sur cette méthode ténébreuse qui n’augure aucun aboutissement heureux pour le processus de lotissement tant souhaité par la population de Tchonvi. C’est à juste titre que l’UJEP-Tchonvi s’interroge sur la précipitation du lotissement en cette veille d’élection communale et municipale.

En tout état de cause, l’UJEP Tchonvi recommande vivement aux Autorités à divers niveaux, la suspension sans délai des travaux en cours et l’audition minutieuse de tout le processus de lotissement dans l’arrondissement d’Ekpè pour rassurer la population de Tchonvi et garantir la paix et la cohésion sociale longtemps entretenues dans leur village.

Fait à Tchonvi (Ekpè), le 16 juin 2015

Le Président

 Gauthier H. AYELO