Spread the love
Marie-Odile-ATTANASSO
Marie-Odile Attanasso était de la partie

La 11ème édition de l’Université d’Eté et du développement (Ued 2016) s’est tenue mercredi 17 août 2016 à l’espace multifonctions « Adélé Baké » sise à Abattoir de Cotonou.  Cette édition a traité du réarmement moral comme condition nécessaire de développement du Bénin. C’était en présence du ministre de l’Enseignement supérieur, Odile Attanasso, et de son homologue des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, et d’un parterre d’invités.

Ils étaient plus d’une cinquantaine de participants à prendre part à  cette 11ème édition de l’université d’Eté et du développement (Ued 2016) qui a connu son épilogue. L’université d’Eté et du développement, est un creuset de réflexions des Béninois de la diaspora et ceux de l’intérieur qui se tient tous les ans. Durant plus de 6 heures d’horloge, le président de l’Ued, Pierre Dandjinou, et ses pairs ont   axé les réflexions sur les obstacles de développement. Trois panels ont permis de passer au peigne fin les problèmes socioculturels et économiques du Bénin depuis son accession à l’indépendance jusqu’à ce jour. Il s’agit entre autres du panel traitant du contexte national prenant en compte l’inadéquation du système de valeurs peu favorable au développement, celui traitant du réarmement moral et de la contribution de l’Ued à la pérennisation de ce réarmement. D’après l’Ued, les problèmes de développement du pays résident dans la mentalité de ses fils. Ainsi, les membres de ce regroupement suggèrent une nouvelle conception du développement basée sur le réarmement moral pour un décollage certain du pays. Dans son intervention, l’ancienne étudiante de l’Ued et actuel ministre de l’enseignement supérieur, Odile Attanasso, tout en se référant à la situation de crise à l’Université d’Abomey-Calavi, pense que le réarmement moral est plus que jamais nécessaire pour sauver la maison Bénin du décor dans lequel il risque de tomber.  ‘’C’est toujours avec un grand plaisir que je reviens participer à l’université d’été chaque année’’, a affirmé Bienvenue Laurent Djimadja, un Béninois de la diaspora. Les recommandations et suggestions de l’université de l’été et du développement seront transmises au gouvernement pour le rayonnement socioculturel et économique du Bénin, a promis le professeur Pierre Dandjinou.

Richard Hounga (Coll)