Spread the love
martin-assogba
Jean-Baptiste Elias était face à la presse

L’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc) organise des conférences débats en vue de sensibiliser les populations sur la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption. Cette campagne a été lancée Mercredi 29 novembre 2017 dans la salle de conférence de l’Institution à Cotonou.

L’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc) projette des actions de sensibilisation de la population sur la lutte contre la corruption au Bénin. L’Institution entend par la même occasion vulgariser la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin. Ceci, dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de lutte contre la corruption le 08 décembre 2017. A cet effet, dix-neuf (19) équipes, composées de deux personnes par équipe, ont été mises sur pied pour une mission qui va se dérouler du 04 au 7 décembre 2017 au niveau des 22 ministères et 77 communes et s’achèvera le 08 décembre 2017 au niveau des Chefs-lieux des départements. Pour Jean-Baptiste Elias, président de l’Anlc, il se sera également question d’informer les populations sur l’importance de la déclaration de patrimoine, les personnes astreintes à cette obligation et les sanctions en cas de violation des dispositions en vigueur.  «Pour la particularité de cette 12ème édition, nous avons décidé d’aller au contact des populations afin qu’elles prennent leur part de responsabilités dans cette lutte», a-t-il déclaré. A la fin de chaque séance, les participants recevront chacun une plaquette de la loi 2011-20 du 12 octobre 2011 portant lutte contre la corruption. Le groupe cible visé à travers cette campagne proviendra des ministères, préfectures, directions départementales, mairies, associations de développement communal, syndicats, opérateurs économiques, organisation de la société civile, et les Partenaires techniques et financiers.

Donald Kévin Gayet

(Stag)