Spread the love
Ong-Rse
Saoudiath Pio Directrice exécutive de L’ong Rse-Bénin

L’organisation non gouvernementale Rse Bénin s’intéresse à une thématique assez particulière de la question de la corruption. On n’en parle pas souvent mais le privé aussi reste un secteur enclin à la corruption. Profitant de la journée internationale de lutte contre la corruption (qui se tient tous les 9 décembre), l’Ong Rse a profité  pour demander aux entreprises opérant sur le territoire national de s’engager  publiquement dans la lutte contre la corruption. Ceci passe par la conformité aux dispositions législatives en vigueur au pays et la certification à  la norme Iso 37001. Les entreprises qui adhérent aux normes anti-corruption souligne le communiqué de l’organisation, peuvent tirer plusieurs avantages compétitifs vis-à-vis des consommateurs,  des fournisseurs et des investisseurs. « Elles bénéficient d’un traitement préférentiel lors de passation de marchés, leur responsabilité juridique est moins souvent  engagée,  bénéfices en matière  de recrutement etc.  Ces considérations valent non seulement pour les grandes entreprises,  mais aussi par les petites et moyennes entreprises », souligne l’appel du Rse. Dans le souci de réussir cet engagement, l’Ong Rse Bénin invite les acteurs du secteur privé à renforcer la démocratie en favorisant la stabilité économique par l’application d’une politique de tolérance zéro à  l’égard de la corruption. Elle les convie à l’adoption  des principes directeurs concernant les cadeaux, la dénonciation d’irrégularités pouvant entacher la lutte. La question de la lutte contre la corruption part aussi de l’éducation. Pour le Rse, il faudra de façon urgente œuvrer à toucher les tout petits à travers des messages de sensibilisation contre la corruption.  La journée du 9 décembre rappelle l’adoption à Mérida (Mexique) de la convention des Nations Unies contre la corruption. La célébration de cette année entend démontrer que la corruption est un obstacle aux Objectifs de développement durable (Odd). La campagne mondiale  « Tous Unis contre la Corruption »,  lancée par les Nations Unies,  souligne que la corruption est un crime qui sape le développement économique et social de toutes les sociétés.

HA