Spread the love

traites enfantsLa Bénin et le Gabon sifflent et de façon définitive la fin de la traite transfrontalière des enfants. Le conclave des ministres d’hier mercredi 3 octobre 2018 a autorisé la mission d’une délégation béninoise à Libreville, aux fins de signer l’Accord de coopération entre le Bénin et le Gabon. Cet accord n’est pas né hier. Il est le fruit de longs pourparlers entamés depuis 2012. En effet, il est apparu nécessaire pour les deux Etats d’instaurer un cadre d’échange d’informations sur les conditions de séjour des enfants béninois qui vont au Gabon et leur réintégration dans les familles d’origine. Il est une réalité qu’il existe une forte communauté de Béninois établis au Gabon qui s’adonnent à des activités génératrices de revenus, notamment la pêche. La mobilité des enfants entre le Gabon et notre pays est considérée parfois à tort comme une traite. Cette perception mérite d’être corrigée pour permettre ces mouvements dont la fréquence trouve ses sources, la plupart des cas, dans des liens familiaux. Le Bénin et le Gabon sont deux Etats qui partagent de fructueux et historiques liens de coopération. De tels liens pourront se renforcer et se conforter par une contribution plus efficace des ressortissants des deux pays au progrès respectifs des Etats. Cet accord vise  donc la préservation des intérêts des enfants dans le respect des conventions internationales auxquelles le Bénin et le Gabon ont souscrit. Le Gouvernement du Bénin prend au sérieux la question de la traite des enfants à laquelle il apporte une réponse pratique grâce à cette coopération agissante qu’il a mis en branle. Le Bénin marque un désir sans faille à lutter efficacement contre ce mal qui handicape l’avenir des enfants.

 

AT