Spread the love

Adidjatou-Mathys2Le Bénin a tourné définitivement la page noire des concours de recrutement truqués et tronqués. Depuis son avènement, le régime du Nouveau départ a organisé des concours massifs dans la fonction publique avec toujours comme devise, la prime à l’excellence.

Pas une once de mal donne dans l’organisation des concours de recrutement depuis l’avènement du régime du Nouveau départ. Les noms des candidats méritant se succèdent sur les listes d’admissibilité au nom du mérite et du bon sens. C’est la marque déposée du régime actuel depuis son avènement avec au compteur de nombreux recrutements déjà organisés. Les chiffres sont parlants. En fait, depuis son arrivée, le régime du Président Talon a organisé 5 concours de recrutementau profit de plusieurs structures. L’effectif des nouveaux agents de l’Etat est 7449 agents recrutés, soit 7182 enseignants  pour lesquels les actes administratifs ont été diligemment pris. En tête de peloton en matière d’agents recrutés, figurent les Ministères des enseignements maternel et primaire (Memp) et des enseignements secondaires, technique et de la formation professionnelle (Mesftp) avec 6167 agents contractuels. L’autre recrutement qui restera gravé dans les annales de l’histoire de la justice, c’est le recrutement des 78 auditeurs de justice au profit du Ministère de la Justice et de la Législation. Il s’agit d’un acte fort depuis l’avènement du renouveau démocratique. Grâce à ce régime, le nombre de nouveaux futurs magistrats est pratiquement doublé pour conforter les juridictions béninoises. Il s’agit d’un acte inédit qu’il convient de saluer. Dans tous les autres secteurs de l’administration publique, le régime en place a procédé à des recrutements massifs. Il s’agit de 123 Agent contractuels de l’Etat (Ace) recrutés au profit du ministère des sports, 34 spécialistes des marchés publics au profit de tous les ministères, 91 assistants au profit des universités du Bénin, 16 agents de l’Etat au profit du Ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche (Maep), 150 au profit du Ministère de la famille et 386 agents au profit du ministère et des finances. A côté de ces recrutement massifs, il y a également la réhabilitation et la réintégration des 602 agents déflatés du Ministère de l’agriculture et à la Car-Apfp. Tout cela n’est qu’un avant-goût de la grande croisade de recrutement qui s’annonce surtout avec la réalisation des grands projets du Programme d’action du gouvernement (Pag) qui s’annoncent.

 Un grand pas pour les carrières et les échelons

 L’engagement du gouvernement dans la lutte contre la corruption a atteint également le secteur des mauvais agents de l’Etat. Depuis son avènement, le gouvernement a déclaré une guerre sans merci à ces indélicats détenteurs de faux diplômes. Concurremment, le gouvernement s’est attelé à procéder à l’informatisation du processus de recrutement des concours d’entrée dans la fonction publique.  Sur le plan de la gestion des carrières, les avancées notables sont la dématérialisation de l’avancement d’échelon, la digitalisation des démarches administratives et la réduction des tracasseries, l’accès en ligne aux actes de carrière et fiche de paie en ligne, l’avancement d’échelon automatique tous les 2 ans. Outre ces réformes, il y a la mise en place progressive du fichier unifié du personnel civil et militaire de l’État ainsi que la simplification des procédures de délivrance des carnets de pension.2776 actes de retraite sont produits de même que 6181 actes de carrière.

 Abdourhamane Touré