Spread the love

Cargaison-ivoires-okLes agents de la Direction générale des eaux, forêts et chasse et ceux de la Police judiciaire ont conduit une opération le mercredi 10 octobre 2018 dans un hôtel de Cotonou. Au total, trois présumés trafiquants d’ivoires ont été arrêtés avec une cargaison de 59 morceaux d’ivoires d’environ 183 kg. Leur interpellation a été faite suite à une investigation minutieusement menée avec le soutien technique du programme Appui à l’application des lois sur la faune et la flore (Aalf-Bénin). Au regard de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004, portant régime de la faune en République du Bénin, nul n’a le droit de détenir des trophées de cette espèce catégorisée en A, en annexe 1. L’article 153 de la loi sus-évoquée punit d’une amende de 100 000 à 500 000 FCfa et/ou d’un emprisonnement de 3 mois à 3 ans quiconque fait circuler des trophées ou des dépouilles sans certificat d’origine. Dans le cas d’espèce, les auteurs de la transaction ne disposent d’aucun certificat. Conformément aux articles 154 et 166 qui, respectivement, sanctionnent d’une amende de 300 000 à 800 000F et/ou d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans quiconque importe, exporte, réexporte ou commercialise des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles en dehors des cas permis ; et punit les complices comme les auteurs principaux en les condamnant solidairement aux amendes, frais dommages-intérêts et restitutions, ces criminels fauniques doivent répondre de leurs actes devant la justice. Le gouvernement et les structures impliquées dans la lutte contre la criminalité faunique doivent y veiller pour que les auteurs soient punis selon la rigueur de la loi.

 SA