Spread the love
imorou-karimou
Le Dds du Borgou, Dr tacoubou Imorou karimou, souhaite une présentattion de la situation de la lutte

La ville de Parakou abrite depuis hier, la 5ème revue des activités du Projet de lutte contre les maladies tropicales négligées. La rencontre qui regroupe tous les acteurs de cette lutte intervenant dans la partie septentrionale du pays, a pour objectif d’améliorer la mise en œuvre des activités du Programme national de lutte contre les maladies transmissibles.

Dans le cadre de la lutte contre les maladies tropicales négligées, le Programme national de lutte contre les maladies transmissibles a eu à mettre en œuvre plusieurs activités au cours de l’année 2017. Des activités qui ont été appuyées par le projet Envision élaboré et mis en œuvre par Rti, avec le financement de l’Usaid. C’est pour améliorer les indicateurs de performance dans les départements du Nord du pays que le Programme national de lutte contre les maladies transmissibles qui a en charge les maladies tropicales négligées a organisé cette revue. Il s’agit d’échanger  sur les progrès obtenus et les difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre des différentes activités de lutte contre ces maladies. Il sera question  pour les acteurs d’apprécier la mise en œuvre des activités de lutte contre les maladies tropicales négligées au cours de l’année 2017, de mettre à jour les données des différents traitements de masse réalisés en 2017, d’identifier les difficultés, de proposer des approches de solutions et de fournir le contenu du plan d’actions à mener au titre de l’année 2018. Au démarrage des travaux, le Coordonnateur national du Programme national de lutte contre les maladies transmissibles a fait savoir que l’objectif principal est de faire le point des activités qui ont été menées en 2017 dans le cadre de la lutte contre les maladies tropicales négligées et de retenir les grosses activités à réaliser en 2018. Ceci, avec l’appui financier du partenaire Rti qui est en train de mettre en œuvre le projet Envision avec le financement de l’Usaid. Dr Wilfrid Batcho a exhorté les participants à une assiduité et à la ponctualité pour l’atteinte des objectifs. Pour le représentant du Président de Rti, l’innovation par des revues régionales du nord, du centre et du sud permet de discuter des problèmes spécifiques à chaque département. Dr Aboudou Darè a aussi indiqué que le projet Envision sous financement de l’Usaid apporte un appui technique et financier au ministère de la santé à travers le Pnlmt dans la lutte contre ces maladies. Selon lui, des avancées ont été faites avec des résultats satisfaisants. Il a surtout invité les différents acteurs de la lutte à redoubler d’ardeur pour nettoyer au sein des populations toutes ces maladies tropicales négligées qui sont des causes de l’aggravation  de la pauvreté.

 L’exhortation du Directeur de la santé/Borgou

 Au nom de ses collègues des départements de l’Alibori, de l’Atacora et de la Donga ainsi que du Ministre de la santé empêché, le directeur départemental de la santé du Borgou, Dr Yacoubou Imorou Karimou a souligné qu’il est normal pour une structure qui veut grandir de s’arrêter pour faire le point sur tout ce qui a été fait, les actions menées, les ressources utilisées. Selon lui, cet atelier permettra aux différents acteurs d’être plus aguerris pour affronter durablement ces maladies dites tropicales négligées que sont l’onchocercose ou la cécité des rivières, la filariose lymphatique ou l’éléphantiasis, les schistosomiases ou bilharzioses, les géo-helminthiases ou les parasitoses intestinales et le trachome qui est une maladie des yeux.    

 

Hervé M. Yotto